Un joueur des Diables rouges inquiète les Croates: “On devra faire attention à lui, mais il ne sera pas le seul à amener le danger"

La présence ou non de l’attaquant de l’Inter dans le onze des Diables rouges est un sujet de conversation important au sein de la délégation croate.

Maxime Jacques, envoyé spécial au Qatar
Croatia's midfielder #13 Nikola Vlasic (C) celebrates with Croatia's midfielder #15 Mario Pasalic (L) after Croatio won the Qatar 2022 World Cup Group F football match between Croatia and Canada at the Khalifa International Stadium in Doha on November 27, 2022. (Photo by Jewel SAMAD / AFP)
Vlasic (Torino) et Pasalic (Atalanta) ont affronté Big Rom en Serie A. ©AFP or licensors

Sereinement. C’est le mot qui peut résumer la manière avec laquelle la Croatie se prépare à affronter la Belgique, ce jeudi, à 16 h. Les médias croates ont lu l’interview de Martinez lundi, dans laquelle le sélectionneur estimait n’avoir que 10 % de chance de gagner. “Je pense que c’est surtout une manière de s’enlever de la pression, explique l’ailier Nikola Vlasic. La Belgique a été numéro 1 au classement Fifa durant des années et le nom de ses joueurs n’a pas changé.”

”Ils ont trois points et peuvent encore se qualifier, ajoute le médian Mario Pasalic. Ils jouent de la même manière depuis plusieurs années, tous leurs joueurs ne sont pas au sommet de leur art en ce moment, mais avec leur expérience ils seront prêts, on ne va pas se laisser perturber par des déclarations.”

“On va jouer pour gagner”

Ce qui perturbe un peu plus les Croates, c’est l’éventuelle présence de Romelu Lukaku à la pointe de l’attaque des Diables rouges. “C’est l’un des meilleurs attaquants du monde. Même s’il revient de blessure et qu’il ne sera pas à 100 %, on devra faire attention à lui”, disait Pasalic, le joueur de l’Atalanta, qui a souvent affronté Big Rom en Serie A. C’est également le cas pour Vlasic, qui évolue à Bologne. “Romelu est un super joueur, mais il ne sera pas le seul à amener le danger.”

La Croatie peut se contenter d’un partage pour rejoindre les huitièmes de finale, mais il n’est pas question de calcul. “On veut gagner et pas juste prendre un point. Ce n’est pas notre mentalité. Si on joue surtout pour ne pas perdre, on sera plus vulnérables…”