Lukaku a oublié de marquer, les Diables rouges sont éliminés de la Coupe du monde (0-0)

Roberto Martinez a tenté de garder ses meilleures cartouches pour la deuxième mi-temps. Un plan qui aurait pu fonctionner si Romelu Lukaku n’avait pas raté trois énormes occasions.

N. Ch.

Dès le coup d’envoi, la Croatie mettait Perisic sur orbite. Le Croate réussissait son crochet mais, heureusement pour les Diables, il ne cadrait pas sa frappe enroulée.

Malgré cette alerte, les Diables dominaient globalement le début de rencontre, avec plusieurs demi-occasions à la clé. Yannick Carrasco tentait sa chance après une percée sur le côté gauche mais sa frappe du droit était contrée par la défense adverse (10e). Dans la foulée, le joueur de l’Atlético Madrid se heurtait à Livakovic dans un angle fermé. Quelques instants plus tard, De Bruyne trouvait Mertens au bout d’une contre-attaque rondement menée mais la frappe du joueur de Galatasaray était dévissée.

Diables rouges: Roberto Martinez annonce son départ !

La Croatie répondait sur l’action suivante, avec un penalty sifflé en faveur de Kramaric. Mais le VAR intervenait pour signaler que l’attaquant croate était hors-jeu à la base de l’action qui avait mené à la (très) légère faute de Carrasco. La Belgique était encore inquiétée par une tête de Livaja, bien servi par Sosa, à la demi-heure. Mais l’avant-centre ne parvenait pas à cadrer sa tentative.

La domination belge reprenait alors avec une percée de… Dendoncker, suivie d’un centre en retrait que Mertens ne pouvait pas reprendre, passant à quelques centimètres du ballon (42e).

À la mi-temps, Romelu Lukaku faisait son apparition à la place de Dries Mertens. Et cela semblait libérer De Bruyne, qui envoyait deux centres coup sur coup vers son meilleur ami de la sélection. Le premier était détourné par Gvardiol, le second menait à une tête cadrée du joueur de l’Inter Milan, sans danger pour Livakovic. Kovacic répondait avec une lourde frappe que Courtois devait claquer en corner.

À la 54e, Brozovic et Modric poussaient Courtois à deux belles parades dans la même minute. Roberto Martinez décidait alors de lancer Thorgan Hazard à la place de Leandro Trossard.

À l’heure de jeu, une percée de Kevin De Bruyne permettait à Carrasco de prendre sa chance. Contré, le ballon revenait sur Romelu Lukaku qui frappait sur le poteau d’un Livakovic battu.

Huit changements dans le onze, un VAR à la rescousse, un 1er échec en poules depuis 22 ans : ce qu'il faut retenir de Croatie-Belgique

Les Diables ne trouvaient plus la faille dans les minutes suivantes, laissant même Modric s’offrir un récital dans le rectangle avant de frapper mollement sur Courtois. Doku et Tielemans remplaçaient alors Carrasco et Dendoncker (72e).

Après dix minutes d’errements, Lukaku déviait une frappe de Meunier juste à côté du but de Livakovic. Roberto Martinez lançait alors Eden Hazard à la place de Meunier (87e).

Romelu Lukaku se procurait une troisième occasion franche, la plus grosse. Mais il contrôlait de la poitrine le centre de Thorgan Hazard, après un superbe travail de Doku, sans parvenir à pousser le ballon au fond (90e).

Les quatre minutes de temps additionnel ne suffisaient pas à la Belgique pour se procurer une dernière opportunité et les Diables rouges étaient éliminés avec quatre points.

La déception des Diables rouges après leur élimination (PHOTOS)

Le Maroc premier du groupe

Dans l'autre match, le Maroc a assuré sa première place en battant le Canada. Au bout de quatre minutes de jeu, Ziyech ouvrait le score en profitant d’une énorme boulette de Borjan, le portier canadien. En Nesyri faisait le break dès la 23e minute mais le Canada relançait le suspense grâce à un auto-but d’Aguerd (1-2, 41e).

Le score n’évoluait plus en deuxième mi-temps et les Marocains assuraient leur première place.

La fiche du match Croatie-Belgique

Revivez Croatie-Belgique :