"Vous nous mettez mal à l'aise...", "La communication à deux balles": Emmanuel Macron déchaîne les foules après la finale France-Argentine

Le mondial 2022 est terminé. L'Argentine est devenue championne du monde en s'imposant face à la France lors d'une séance de tirs au but. Le président français, Emmanuel Macron, présent dans le stade Lusail, a fait l'objet de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux pour ses interventions d'après-match.

Antoine Demanez

La France de Kylian Mbappé s'est inclinée ce dimanche soir après un match historique de finale de Coupe du monde. Emmanuel Macron, le président français, qui n'a jamais caché son attachement pour le football et en particulier lorsque les Bleus jouent, n'a pas hésité une seule seconde avant de s'afficher lors de cette soirée.

Après le coup de sifflet final, il a fait plusieurs apparitions, notamment en venant consoler sur le terrain le numéro 10 des Bleus, Kylian Mbappé.

Le président s'est aussi rendu dans le vestiaire pour y prononcer un discours, ému devant tout le staff et Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France. Un comportement que beaucoup d'internautes ont pu remarquer et qui ne manquent pas de faire savoir que le président français s'affiche presque de manière forcée auprès des Bleus.

On peut lire sur Twitter plusieurs remarques qui ne tournent pas en faveur d'Emmanuel Macron: "Vous nous mettez mal à l'aise" ou encore "La communication à deux balles".

"Inopportun et malaisant", a tweeté Olivier Faure, patron du Parti socialiste français.

Un appel à ne pas "politiser le sport" avant la Coupe du monde

Avant le début de ce mondial, le président français avait appelé à ne pas "politiser le sport". Avec un premier déplacement à Doha pour supporter les Bleus face au Maroc en demi-finale, Emmanuel Macron avait répondu aux critiques concernant le Qatar à l'organisation de cette Coupe du monde: "Il y a des décisions qui sont prises des années avant quand on attribue une coupe, ensuite quand elle est là, le sport doit rassembler". Il avait aussi trouvé un point positif d'ordre politique: "Il en est des coupes du monde de football, de rugby, comme des Jeux olympiques : ils sont là pour rassembler, parfois pour que des nations qui ne savent pas se parler sur le plan politique se parlent".

Jeudi dernier, à Bruxelles, Emmanuel Macron assumait soutenir l'équipe de France au Qatar malgré les nombreux scandales de corruption au sein du Parlement européen.