Dimanche soir et lundi matin, Thibaut Courtois a passé les traditionnelles visites médicales, préludes à la signature d’un contrat de 5 ans à Chelsea. "Je devais me pincer quand l’entraîneur des gardiens m’a fait visiter le complexe d’entraînement", a confié le jeune Limbourgeois. "J’ai également fait connaissance de l’entraîneur, André Villas-Boas, qui me connaissait déjà de la saison dernière quand Genk avait affronté Porto, son ancienne équipe (au tour préliminaire de la Ligue Europa). J’ai aussi déjà rencontré les joueurs. J’ai parlé avec Lampard, Terry ou Drogba."

Comme annoncé, Courtois ne devrait cependant pas porter le maillot des "Blues" cette saison. Il sera prêté et devrait, dès cet été, remplacer à l’Atletico Madrid David De Gea, parti lors de ce mercato à Manchester United.

Les "Colchoneros", qui ont terminé septièmes de la "Primera división" (après avoir remporté la Ligue Europa un an plus tôt), veulent retrouver les sommets, même s’ils pourraient encore perdre Agüero ou Forlan dès cet été. "C’est la meilleure solution pour moi", dit Courtois. "J’aurais très bien pu rester une année de plus à Genk. C’était la solution la plus facile. Mais je ne pouvais pas laisser passer cette chance. L’Atletico, c’est encore un autre monde et je devrai gagner ma place, mais c’est toujours ainsi dans un club du top. J’apprendrai davantage en Espagne qu’en Belgique. Sur base de mes prestations, je pourrai être prêté éventuellement une année de plus."

Le Racing qui a pourtant empoché neuf millions d’euros dans la transaction, a eu, par l’entremise du directeur général Dirk Degraen, des mots très durs envers son désormais ex-gardien.

"J’aurais en effet préféré que les choses se passent différemment", assure Courtois, qui avait refusé samedi de participer au Fan Day et au match de gala contre Lyon. "Je n’oublie pas tout ce que je dois à Genk. Dans mon choix, le plan sportif a joué davantage que l’aspect financier. Ce transfert constitue, en effet, un pas en avant. Le père de Thibaut Courtois était, lui aussi, blessé par les commentaires du Racing. "Genk a donné beaucoup à Thibaut. Mais Thibaut a également donné beaucoup à ce club en retour. Sur le terrain la saison dernière, mais également avec ce transfert de 9 millions. C’est quand même une fameuse somme."