Après une expérience turque, à Bucaspor, qui a tourné court suite au départ, quinze jours après son arrivée, du coach - Bülent avait senti les problèmes financiers du club - qui l’avait amené, Mohamed Dahmane est de retour dans notre compétition.

Après trois mois sans avoir été payé, l’ex-Montois veut rebondir à Eupen, une des pistes. "Les Turcs d’Eskisehirspor, des cercles grecs et des Belges (St-Trond entre autres, NdlR) , m’ont approché."

Pourquoi avoir choisi la Belgique et Eupen ? "À partir du moment où je revenais en Belgique, ce qui n’était pas une évidence, il me fallait un environnement où je pouvais donner le meilleur de moi-même. Eupen, comme Mons à l’époque, n’est pas le club le plus médiatisé et il n’y règne pas une pression excessive."

Un des atouts d’Eupen dans l’aboutissement de cette négociation a été la présence d’Albert Cartier, qui avait fait de l’offensif algérien le premier choix. "Dire le contraire serait mentir : sa présence, par rapport à mon choix, a été importante."

S’il connaît Zukanovic et Vandenbergh, il va devoir s’intégrer au reste du vestiaire des Pandas. Vite car l’Alliance a besoin d’un joueur opérationnel immédiatement et Dahmane ne dispose que d’un contrat de 6 mois pour prouver ses aptitudes. "Ce contrat de courte durée était, selon moi, la meilleure solution. Il faut des garanties sportives au club, je dois montrer ce que je peux lui apporter avant d’envisager plus. De toute manière, on a déjà prévu de se voir en avril. J’ai plus de choses à prouver au club que l’inverse."

Toujours loquace, l’attaquant se serait-il assagi en la jouant modeste ? "Ceux qui m’ont ouvert leurs portes connaissent le vrai Dahmane. Mais il est vrai que j’ai bien plus de maturité qu’avant. J’ai grandi, je suis tranquille, je me sens bien. Je vais tout donner, après le coach prendra ses décisions. Je ne vais et ne veux en tout cas pas handicaper l’équipe. Il ne servirait à rien de jouer si je ne me sentais qu’à 10 %". Mais le joueur et son coach jurent que physiquement, le numéro 77 est prêt.

Concernant sa qualification, elle pourrait être rapide si les juges de la FIFA traitent rapidement son dossier. Être sélectionnable pour Bruges est une possibilité, pas une certitude.