Sorti à la mi-temps sur blessure face à Mouscron, Wilfried Dalmat sera normalement absent des terrains pour trois semaines. Si le pronostic est juste, son premier tour est pratiquement fini puisqu’il reste quatre semaines de compétition. Tout juste pourrait-il revenir pour le déplacement à Stuttgart (18/12) et le match contre La Gantoise (21/12).

"Il souffre d’une blessure se situant entre l’élongation et la déchirure à l’ischio-jambier droit (NdlR: une blessure qui ne résulte pas du tacle de Sapina)", précise Frans Masson. "C’est d’autant plus dommage que je trouve qu’il avait montré des choses très intéressantes sur son flanc gauche. Dans cette position, il apporte pas mal de variétés dans son jeu."

Pour Laszlo Bölöni , le forfait du Français constitue une nouvelle tuile. Le Roumain fera-t-il confiance à Toama, écarté des dix-huit ces deux derniers matches? Ou à Mulemo? Ou à Goreux dont il s’est dit peu satisfait le week-end dernier? Il est plus probable qu’il place Nicaise à côté de Defour, déporte Witsel sur le flanc droit et intègre Jovanovic et De Camargo dans une ligne médiane à cinq, comme toujours en Coupe d’Europe derrière Mbokani.

Goreux comme solution de remplacment ?

"Le problème, c’est que dès qu’un joueur sort du noyau, c’est deux ou trois autres qui sont mis en cause par un changement de position. Le noyau étant limité en quantité, le coach doit composer à chaque contretemps du genre, ce qui ne favorise pas les automatismes", assure le "T3" du Standard. "Il est impossible de remplacer position par position. Ne me faites toutefois pas dire ce que je n’ai pas dit: il y a de la qualité, mais nous devons aussi tenir compte de l’expérience et de la pression présente à chaque match."

Cette volonté de ne pas aller trop vite en besogne s’applique-t-elle aussi à Reginal Goreux? "Face à Mouscron, "Régi" est beaucoup entré dans le jeu. On attend de lui qu’il apporte autant qu’en fin de saison passée, mais il tarde à le faire. Les circonstances ne sont toutefois pas identiques d’un match à l’autre. Et il faut parfois se tromper pour mieux apprendre. Il fait partie des pistes à envisager."