Football

Daniel Zitka, l'obstiné...

D.P.

Publié le - Mis à jour le

Aucune décision n'est encore tombée concernant la présence, ce soir contre Lokeren, de Daniel Zitka dans le but bruxellois . Le Tchèque passera ce matin un test déterminant. Il se soumettra, à partir de dix heures, à un entraînement intensif en compagnie de Jacky Munaron. Prudent, celui-ci a d'ores et déjà demandé à Zvonko Milojevic de se préparer mentalement à suppléer tout à l'heure Daniel Zitka. Jacky Munaron contraindra Daniel Zitka à appuyer ses dégagements, ce qu'il n'avait pas fait la veille, lorsqu'il se contenta d'adresser des passes courtes au partenaire qui se trouvait le plus près de lui.

`La distance à couvrir excédait rarement les dix ou quinze mètres, poursuit le Tchèque. J'ai également sauté. Jamais, je n'ai eu mal.´

Daniel Zitka est quelqu'un d'obstiné: pour des motifs sur lesquels il n'est, naturellement, pas nécessaire de s'attarder, il tient par-dessus tout à disputer cette rencontre qui verra son ancien club affronter Anderlecht, au Parc Astrid: `L'an dernier, j'avais été déjà terriblement déçu à l'idée de devoir faire l'impasse sur le match qui, en fin de saison, opposait les deux Sporting. Je quittais l'un pour l'autre. Or, j'étais blessé. Dabanovic m'avait remplacé, avant de devoir céder à son tour sa place à Sven Van Der Jeugt. Je me refuse à vivre une même frustration.´

Arrivé en mars 1999 à Daknam après qu'il eut été repéré par Willy Reynders, prié de repartir ensuite en Tchéquie parce que les Waeslandiens n'étaient pas disposés à verser la somme réclamée à l'époque par le club de Presov pour se séparer de son gardien, Daniel Zitka signait finalement un contrat à Lokeren en novembre de cette même année.

Depuis, sa carrière s'est littéralement emballée. Il est logique qu'il n'ait aucune envie que cela s'arrête...

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous