Deuxième en championnat et toujours en lice en Coupe de l'UEFA : le premier tour du Standard est plus que positif pour Dominique D'Onofrio, le directeur sportif liégeois.

"Notre objectif en début de saison était d'obtenir un ticket européen, c'est-à-dire terminer parmi les trois premiers. Avec cette deuxième place, nous respectons donc notre tableau de marche. Maintenant, si nous pouvons être champions, nous n'allons certainement pas nous en priver."

quatre points de retard sur le rival anderlechtois, les Standardmen sont donc toujours dans la course au titre, malgré quelques lendemains européens plutôt difficiles.

"J'ai quelques regrets d'avoir perdu plusieurs points après les matches européens", ajoute Dominique D'Onofrio. "C'est difficile de garder le même rythme quand vous jouez contre Liverpool ou contre Roulers. Mais le championnat est encore long et chaque semaine amènera son lot d'enseignements."

Au deuxième tour, la Coupe d'Europe pourrait encore peser lourd dans la balance liégeoise.

"Nous y verrons plus clair après la double confrontation contre Braga. Pour être compétitifs sur les deux fronts, nous devons nous renforcer pendant le mercato. Un joueur par ligne, ce serait très bien."

devra aussi répéter ses prestations européennes.

"Les matches que nous avons disputés contre Liverpool, Séville ou la Sampdoria sont ma plus grande fierté. Nous avons démontré que le football belge n'est pas moribond et que nous sommes capables de rivaliser avec les équipes des grands championnats. Mais nous avons également atteint un très haut niveau contre Anderlecht en Supercoupe et à Bruges en championnat."

Des matchs références au cours desquels le Standard aura pu compter sur un collectif bien huilé. "Je ne saurais pas mettre un joueur en exergue car c'est surtout le collectif qui m'a surpris. Les joueurs ont su faire preuve de solidarité dans les moments plus difficiles."

© La Libre Belgique 2008