Annoncé comme certain samedi, le transfert de David Villa au Real Madrid a désormais du plomb dans l’aile. Manuel Llorente, le président de FC Valence, a en effet subitement fait monter les enchères. L’accord initial prévoyait que, pour s’offrir l’avant-centre de la Seleccion le Real verserait à Valence une somme de 25 millions d’euros en plus du jeune et talentueux attaquant Negredo (valorisé à 18 millions d’euros).

Mais les prétentions du club levantin ont subitement grimpé dans la nuit de samedi à dimanche. Et, hier, les négociations ont été brutalement interrompues. Elles pourraient reprendre dans les prochaines heures. David Villa, actuellement en Afrique du Sud avec l’équipe nationale espagnole qui participe à la Coupe des confédérations, a publiquement manifesté son souhait de rejoindre le Real. Mais Florentino Perez, le président du club madrilène, n’entend pas se faire piéger.

Info ou intox ? Il a, en tout cas, un plan B au cas où la venue du "goleador" de Mestalla échouerait. Il s’agit de Diego Forlan, l’attaquant uruguayen de l’Atletico Madrid, sacré meilleur buteur de la récente "Liga". Convoité par de nombreux clubs (dont le "Barça", Chelsea et Manchester United...), Forlan est toujours sous contrat avec l’Atletico mais une clause lui permettrait de partir moyennant le paiement de 36 millions d’euros

Une chose est sûre : après avoir scellé les venues de Ronaldo et Kaka, le Real ne va plus brûler les étapes. "L’été sera long", a confié Jorge Valdano, le directeur sportif de la "Maison Blanche".

L’idée de faire venir Franck Ribéry au stade Santiago Bernabeu est toujours d’actualité. Zinedine Zidane, nommé ambassadeur du Real, l’a confirmé hier dans les colonnes du "Dauphiné Libéré" : "Les tractations se poursuivent. Franck est un fantastique joueur qui a sa place à Madrid. Et jouer dans cette équipe est une véritable chance dans la carrière d’un joueur, qui ne se refuse pas selon moi. Après Munich, ce serait une belle opportunité pour Franck. La réponse lui appartient. (M. Perez) veut redonner la possibilité à son club de revenir au plus haut niveau et lutter à armes égales contre des équipes comme Barcelone, par exemple. Quant à savoir si c’est raisonnable, ça se discute. Mais moi, je n’ai pas la réponse."

Pour l’heure, le Bayern semble inflexible et réclame une somme colossale, autour des 100 millions d’euros. Plus que Ronaldo ! Mais les points de vue pourraient se rapprocher. Le Real Madrid pourrait ainsi tenter de faire baisser l’addition en intégrant certains de ses joueurs hollandais - on parle de Sneijder et Van der Vaart - dans la discussion.