Le défenseur du FC Barcelone et capitaine de l'équipe des Pays-Bas Frank De Boer a été déclaré positif à la nandrolone lors d'un contrôle antidopage effectué le 15 mars dernier en Coupe de l'Uefa, a reconnu mardi le joueur au cours d'une conférence de presse.

Ce contrôle, réalisé après le match retour des quarts de finale de la Coupe de l'Uefa qui avait opposé le Barça au Celta Vigo (2-3), a révélé chez De Boer un taux élevé de nandrolone de 8,6 nanogrammes par millilitre d'urine, alors que le taux normal est de 2 nanogrammes.

De Boer a nié avoir pris cette substance, un stéroïde anabolisant servant à augmenter la masse musculaire, et le FC Barcelone a demandé à ce qu'une contre-analyse soit pratiquée. Les résultats devraient être connus dans un délai de deux semaines.

«J'ai la conscience tranquille et j'attends la contre-analyse. Je ne sais pas pourquoi cette substance est dans mon corps. J'ai peut-être mangé quelque chose. Je suis innocent», a déclaré De Boer aux médias après la séance d'entraînement matinale du Barça.

De Boer, 30 ans, est le deuxième joueur de l'équipe des Pays-Bas à être déclaré positif à la nandrolone, après le milieu de terrain de la Juventus de Turin Edgar Davids, contrôlé à l'issue d'un match de championnat d'Italie contre l'Udinese, le 4 mars à Udine.

Davids et De Boer avaient tous deux participé le 28 février à un match amical de la sélection néerlandaise contre la Turquie.

De Boer a indiqué qu'il avait pris contact avec Davids lorsqu'il avait appris, samedi dernier, les résultats du contrôle, et a qualifié de simple coïncidence le fait que tous deux aient joué contre la Turquie.

«Nous sommes des joueurs qui ne prenons jamais rien de bizarre, nous n'avons même jamais fumé une cigarette de toute notre vie», a-t-il plaidé.

(AFP)

© La Libre Belgique 2001