"L'entraîneur avait un plan, mais nous n'avons pas trouvé beaucoup d'options. En deuxième mi-temps, nous avons fait un bon match, mais ensuite nous donnons deux cadeaux à Lyon", a commenté le capitaine des Citizens dont le but égalisateur à la 69e minute s'est avéré inutile.

Le Diable Roue à précisé sur BT Sport: "Les années passent mais les résultats sont les mêmes. Je pense qu'on n'a pas été bon en première période, on le sait, on a été trop lent. Mais en seconde période, on a vraiment bien joué, on revient à 1-1, on a quelques occasions, et éviemment le 2-1 et le 3-1 finissent le match. C'est dommage pour nous d'être éliminés de cette façon. En deuxième période on a bien joué, on les a mis sous pression, on a joué notre jeu d'attaque, on les avait à notre merci, mais leur gardien a fait quelques arrêts. A 2-1, on a eu la chance de revenir à 2-2 et le match aurait continué. Mais c'est le football, ça se joue à de petits détails, et derrière ils font le 3-1 et c'est terminé. Le match a été ouvert, mais à part leurs deux buts, ils n'ont pas créé beaucoup d'occasions. Mais on doit apprendre, mec, ce n'était pas suffisant. Ce qui a fait la différence, c'est de marquer ou pas les buts quand on a des occasion".

Pep Guardiola déplore "des erreurs dans les surfaces aux moments-clés"

Pep Guardiola (entraîneur de Manchester City, éliminé par Lyon en quart de finale de la Ligue des champions 3 à 1, au micro de BT Sport): "C'est comme ça, un jour on arrivera à franchir ce gouffre. Lors des premières 20 à 25 minutes, on a eu du mal à trouver comment attaquer de façon plus fluide, mais les dernières 15 ou 20 minutes ont été bonnes, la seconde période était OK, j'ai eu le sentiment qu'on était meilleurs, mais vous savez, il faut être parfait dans ce type de compétition quand ça se joue sur un match. (Sur les décisions de la VAR) Je ne vais pas donner l'impression de chercher des excuses. On est éliminés. J'avais le sentiment que nous étions incroyablement prêts. On a fait beaucoup de bonnes choses mais au final ça n'a pas suffi. On a fait des erreurs dans les surfaces de réparation dans les moments-clés et c'est pour ça qu'on est éliminés. (Sur ses choix tactiques) Ce qu'on a essayé de faire, c'est de se renforcer sur nos points faibles par rapport à leurs points forts, comme par exemple le fait qu'ils attaquent très bien sur les ailes. Et je ne voulais pas les laisser développer leur jeu".

"Lyon défend aussi bien, aggressivement. C'est une équipe de contre-attaque, avec beaucoup d'engagement et d'aggresivité, c'est une équipe extraodinaire, félicitations à eux. Avec Aouar, Caqueret et Guimaraes, ils ont trois joueurs exceptionnels au milieu. Lyon continuera à avoir des joueurs de cette trempe."