Auteur du but d’ouverture et de l’assist pour Marouane Fellaini, Kevin De Bruyne avait été le grand bonhomme de la soirée. La satisfaction était d’autant plus grande que le joueur de Brême n’avait pas souvent marqué un goal de la tête. "C’est en tout cas le premier de la tête en équipe nationale. Ou alors c’était chez les jeunes, souriait-il. Sur mon corner, je savais que si je le frappais bien, il y aurait un équipier pour recouper la trajectoire. Marouane a fait le reste."

Face à la Serbie, les Diables n’ont pas cherché à épater la galerie. Mais l’essentiel était évidemment ailleurs. "Ce n’est sans doute pas notre meilleure prestation. Mais nous avons livré un match très mature. On sent que cette équipe a grandi", poursuivait le Gantois. "En face c’était quand même une bonne équipe de Serbie. Cette équipe a sans doute une belle marge de progression devant elle. Mais, au bout du compte, nous avons été plus efficaces. Nous avons également pu évoluer dans une ambiance formidable. Nous devons remercier les supporters."

Grâce à ce succès conjugué au revers croate, les Belges réalisent une formidable opération et un grand pas vers le Brésil. "Nous avons désormais trois points d’avance, mais il reste encore trois rencontres, donc neuf unités à distribuer."

En inscrivant le second but alors que Marc Wilmots s’apprêtait à le remplacer, Marouane Fellaini s’est également montré décisif. "On a souffert jusqu’au bout, mais le plus important, c’était le résultat", jugeait le médian d’Everton. "On voulait absolument remporter cette rencontre. On se foutait de ce que pouvait faire la Croatie. On ne regarde que nous. On a marqué après quinze minutes et ensuite on a été capables de bien gérer. Nous avons montré la maturité de cette équipe."

Avant de danser la farandole avec ses équipiers, Vincent Kompany avait lancé un clin d’œil à la caméra : en mimant un étranglement, il avait fait comprendre au public que les Diables avaient eu chaud dans un stade Roi Baudouin enflammé comme jamais. Vincent Kompany a tenu à rendre à ces supporters endiablés un hommage particulièrement appuyé : "Petit à petit, notre public peut commencer à revendiquer le titre de meilleur public du monde. Il devient incomparable. Il me fait de plus en plus penser aux fantastiques fans des plus grandes formations des Pays-Bas. Et quand on évoluera dans notre nouveau stade, ce sera encore mieux."