François De Keersmaecker était fier "de voir la Belgique à nouveau sur la carte internationale du football et d'avoir vu les Diables Rouges s'ériger en rassembleur de la nation", durant un Mondial que les Belges ont achevé samedi par un quart de finale face à l'Argentine (0-1).

Le président de l'Union belge l'a souligné lors de la réception tenue à l'ambassade de Belgique à Brasilia samedi. François De Keersmaecker et plusieurs responsables de l'Union belge ont aussi fait part de leur compréhension de ne pas voir de parade organisée dans les rues de Bruxelles avec l'équipe belge.

Le secrétaire général de l'Union belge, Steven Martens a confirmé la volonté du sélectionneur national, Marc Wilmots de ne pas voir organiser de parade festive. Steven Martens comprend la déception des joueurs après l'élimination en quarts de finale, qui ne justifie pas non plus selon eux une telle parade, et reste convaincu que le meilleur est à venir encore avec cette jeune équipe des Diables Rouges.

"Notre prochain objectif est le championnat d'Europe 2016 en France", a rajouté François De Keersmaecker, qui estime sur le ton de la plaisanterie que "les stocks de Jupiler pourront être reconstitués d'ici là".