Si la Coupe du monde est avant tout une compétition par équipe, elle représente également l'occasion idéale pour les stars de se mettre en évidence. C'est d'ailleurs notamment pour elles que le public se déplacera en masse dans l'enceinte des douze stades allemands. Gageons d'ores et déjà qu'il ne sera pas déçu par le spectacle offert par ces «amuseurs» du ballon rond... nombreux cette année.

A cet égard, le Brésil vaut déjà à lui seul le déplacement en Allemagne. Rarement la Seleçao a effectivement fait l'unanimité à ce point. Elle le doit en grande partie aux noms qui composent son noyau. Plus personne ne présente évidemment Ronaldinho, le meilleur joueur du monde. Ce dernier ne sera toutefois pas le seul à supporter le poids de la pression lors de ce Mondial 2006.

Cafu, Roberto Carlos, Kaka, Adriano, Ronaldo... autant de richesses et de garanties de spectacle pour les amateurs de beau jeu. Heureusement, le Brésil ne sera pas non plus l'unique pourvoyeur de stars. Celles-ci figurent, à des degrés divers, au sein des trente-deux formations appelées à se produire outre-Rhin.

Certaines seront attendues, d'autres découvertes. Toutes assureront cependant des rencontres de qualité...

Michaël Ballack, le maître à jouer de la Mannschaft, manquera sur blessure le match d'ouverture contre le Costa Rica, ce soir. Il sera par contre bien présent pour la suite de la compétition pour le plus grand plaisir des Allemands qui comptent sur lui pour mener l'équipe de Jürgen Klinsmann vers les sommets. A ses côtés, le jeune prodige Lukas Podolski (21 ans) aura à coeur de démontrer sa valeur au monde entier. Jusqu'à ce jour, l'attaquant de Cologne a déjà planté dix buts en vingt-deux apparitions sous le maillot allemand!

Toute l'Angleterre a retenu son souffle mais peut aujourd'hui être assurée de la participation de Wayne Rooney à la phase finale de la Coupe du monde. Victime d'une fracture du pied droit le 29 avril, l'attaquant de Manchester United sera assurément l'une des attractions du rendez-vous allemand et ce malgré son manque de compétition.

Il retrouvera en face de lui, dans le groupe B, un joueur qui ne demandera qu'à exploser sur la scène internationale. A 24 ans, Zlatan Ibrahimovic est la star de l'équipe suédoise. Auteur de 18 buts en 37 sorties sous le maillot national, l'attaquant de la Juventus voudra améliorer ses statistiques cet été.

Ce sera également le cas du redoutable Hernan Crespo qui, avec 29 buts, est le meilleur réalisateur argentin en activité. A 31 ans, le joueur de Chelsea sera cette fois épaulé par Lionel Messi, le petit prodige du FC Barcelone, de 12 ans son cadet!

Les stars seront d'ailleurs nombreuses dans ce groupe C, celui de la mort. Les Serbes et les Ivoiriens, emmenés par leur leader Didier Drogba, ne seront pas en reste face à la nouvelle génération talentueuse des Pays-Bas. Ruud Van Nistelrooij (29 ans) y fait office de vétéran mais nul doute qu'il sera à nouveau présent dans les moments importants et dans le style spectaculaire qui le caractérise. La nouvelle vague «oranje» composée des jeunes Van der Vaart, Sneijder, Robben et autre Van Persie aura, elle, à coeur de démontrer son talent à la terre entière.

Enfin, comment ne pas citer Thierry Henry, Zinedine Zidane et Andreï Shevchenko ? Le deuxième disputera en Allemagne sa dernière compétition sous les couleurs de la France. Le troisième, lui, goûtera avec délectation à ce premier rendez-vous planétaire. Que la fête commence...

© La Libre Belgique 2006