De Special One à Sacked One (traduisez : "le limogé"), il n’y a qu’un pas pour José Mourinho. Après 86 matchs passés sur le banc de Tottenham, le Portugais a été remercié.

"José et son équipe ont traversé avec nous certaines de nos périodes les plus difficiles en tant que club", a réagi Daniel Lévy, le président des Spurs. "José est un vrai professionnel qui a fait preuve d’une énorme résilience pendant la pandémie. Sur le plan personnel, j’ai aimé travailler avec lui et regrette que les choses ne se soient pas déroulées comme nous l’avions tous les deux envisagé."

Un bilan de 45 victoires et 24 défaites en 86 matchs. Soit les pires moyennes depuis le début de sa carrière (52 % de succès, 28 % de défaites). José Mourinho a passé la pire expérience sportive de sa carrière dans le club de Toby Alderweireld. Son passage à Tottenham restera aussi le plus bref. Jusqu’à présent, il avait dépassé la barre des 100 matchs dans chacun de ses clubs.

Parti de son propre chef du FC Porto en 2004, de l’Inter en 2010 et séparé à l’amiable de Chelsea en 2007 et du Real Madrid en 2013, Mourinho n’avait jamais été licencié avant son second passage à Chelsea (2013-2015). Mais, depuis, plus aucun cadeau ne lui est fait. À l’instar de Manchester United, qui s’en était séparé en décembre 2018, quelques jours avant Noël.

La faute sans doute à sa petite étincelle de magie qui a disparu ces dernières années. Le Portugais n’a plus gagné le moindre championnat depuis la saison 2014-2015 avec Chelsea. Reste désormais à voir où il rebondira encore.

Quant aux Spurs, ils ont fait appel aux services de Ryan Mason, ancien joueur du club reconverti en formateur chez les jeunes, jusqu’à la fin de la saison. La direction espère un déclic pour la finale de la Coupe de la ligue de ce samedi contre Manchester City.

© AFP