Franky Vercauteren le savait bien: une minorité des 34 joueurs sélectionnés pour la phase préparatoire de la Kirin Cup, qui a débuté jeudi en fin de journée dans les installations du KVV Oostduinkerke, serait disponible - pour le stage préparatoire à la côte, et même pour l'expédition asiatique.

"Ceux qui me connaissent savent combien je le regrette. Mais il faut pouvoir accepter ce genre de situation de nos jours. Du moins en Belgique. Même si c'est très difficile", a-t-il avoué en parcourant sa très maigre liste de présences, qui ne comprenait que... huit noms, dont celui du gardien de Saint-Trond (champion de D2), Simon Mignolet, appelé en renfort.

Stijn Stijnen, présent, mais dont l'organisme est "fatigué", s'est en effet contenté d'arbitrer (passivement) les petits matches à quatre contre quatre. Yves De Winter (Westerlo) est quant à lui reparti définitivement après avoir été examiné par le staff médical, tout comme les Brugeois Jeroen Simaeys et Wesley Sonck. Commentaire un brin désabusé du Docteur Kris Van Crombrugge: "Il y en a au moins un qui aurait pu jouer sans problème, ni aucun risque. Mais que voulez-vous, on ne va pas allumer des conflits avec nos confrères de clubs pour un tournoi de fin de saison..."

Seul Sonck, qui a terminé le championnat à l'aide d'infiltrations, sans pratiquement s'entraîner, est semble-t-il véritablement hors de combat. Son jeune coéquipier Vadis, a été touché au genou lors d'un match espoirs, et est également rentré chez lui. Mais il subira de nouveaux examens vendredi, et n'est donc pas encore définitivement forfait. Antony Vanden Borre (Gênes) et Daniel Van Buyten (Bayern Munich) ne seront pas libérés par leur club, même si Michel Sablon va plaider une dernière fois auprès de la direction bavaroise vendredi. Franky Vercauteren était par ailleurs sans nouvelles de Vincent Kompany (Manchester City), et de Moussa Dembélé (AZ Alkmaar). Il espérait l'arrivée de Maarten Martens (AZ Alkmaar) dans la soirée. Enfin Bjorn Vleminckx (FC Malinois) se fait opérer lundi au lendemain de la finale de la Coupe. "Possible, mais moi je ne suis au courant de rien", commente Vercauteren, cassant, "je ne lis plus les journaux depuis longtemps..."

L'ex-entraîneur d'Anderlecht n'a donc - très sérieusement - dirigé que... sept appelés, plus Mignolet, jeudi: Brian Vandenbussche (SC Heerenveen), Toby Alderweireld (Ajax Amsterdam), Sébastien Pocognoli (AZ Alkmaar), Gilles Swerts (AZ Alkmaar), Thomas Vermaelen (Ajax Amsterdam), Timmy Simons (PSV Eindhoven) et Faris Haroun (Germinal Beerschot). Tous les autres joueurs "valides" ont encore des devoirs en Allemagne (Logan Bailly, Filip Daems), en France (Eden Hazard et Kevin Mirallas), aux Pays-Bas (Sepp De Roover) et bien sûr en Belgique (test matches pour le titre entre le Standard et Anderlecht, et Racing Genk - FC Malinois en finale de la Coupe).

"Mon objectif est pourtant toujours le même", prévient Vercauteren: "amener le meilleur groupe possible au Japon. Mais ce n'est pas simple. On y verra en tout cas plus clair lundi..." Il faudra en attendant faire appel à deux autres espoirs, Mujangi Bia (RSC Charleroi) et Brecht Capon (FC Brugeois), pour le match amical de ce vendredi après-midi (16h00) contre les moins de 19 ans à Oostduinkerke.