Leï Clijsters, papa des joueuses de tennis Kim et Elke Clijsters, est décédé dimanche vers 13h35, a annoncé l'entourage de la famille.

Ancien footballeur international, Leï Clijsters est décédé des suites d'une longue maladie (cancer des poumons) à l'âge de 52 ans, "entouré de l'affection des siens", précise le communiqué qui insiste pour le respect de la vie privée de Kim et Elke dans ces moments difficiles. La crémation se fera dans l'intimité.

Né le 6 novembre 1956, Leï Clijsters, ancien défenseur de Waterschei et du FC Malinois, Diable Rouge à 40 reprises, soulier d'or en 1988 avait annoncé sa grave maladie au grand public il y a juste un an.

Quelques mois plus tard, il devenait grand-père d'une petite fille du côté de Kim Clijsters, ex-numéro 1 mondiale de tennis et du basketteur de Bree. Il accompagnait d'ailleurs presque systématiquement sa fille, Kim, sur le chemin de ses victoires en tennis.

Vainqueur de la Coupe de Belgique (1987), champion de Belgique (1989), et lauréat de la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupes (1988) avec Malines, Lei Clijsters avait déjà été confronté à de graves problèmes de santé au cours de sa carrière de joueur. Il avait bouclé son parcours de joueur sous le maillot des sang et marine du RFC Liège en 1993.

Il a également joué à Opitter, au FC Brugeois, au Patro Eisden et au SK Tongres. Il a entraîné le Patro Eisden, La Gantoise, Lommel et Diest. Avant l'annonce de sa maladie, Leï Clijsters était revenu dans le football comme entraîneur de Tongres (D3) jusqu'en janvier 2008.