Football

Défaite imméritée pour Mons

Christophe Verstrepen

Publié le - Mis à jour le

MONS 0

RACING GENK 1

MONS: Van De Putte, Yoldas, Mirri, Malusci, El Araichi, Suray, Cardascio (77e Joly), La Placa (50e Kenmogne), Wamberto, Londo, Niemi.

GENK: Moons, Priske, Mokoena, Zokora, Ingrao, Thijs, Chatelle, Haroun, Daerden, Kpaka (80e Vandenbergh), Roussel (75e Besljia).

ARBITRE: M. Ver Eecke.

AVERTISSEMENTS: Thijs, Haroun, Londo.

LE BUT: 86e Haroun (0-1).

Défaite imméritée hier pour des Montois qui n'ont pourtant pas défié une grande équipe de Genk. Celle-ci a arraché la victoire en fin de partie grâce au jeune Faris Haroun qui jouait son premier match en D1. Face aux Limbourgeois, l'Albert hérita de nombreusecs opportunités mais n'afficha pas le réalisme offensif nécessaire pour faire basculer le Racing.

Ayant parfaitement négocié ses deux dernières rencontres disputées à l'extérieur (0-0 à Lokeren et 0-2 au Lierse), Mons retrouvait hier soir son stade pour accueillir une formation de Genk à la recherche de son second souffle dans ce championnat. L'occasion aussi pour les supporters hennuyers de revoir à l'oeuvre Cédric Roussel, l'actuel attaquant du Racing qui fît le bonheur de l'Albert l'an dernier. Pour cet affrontement, Sergio Brio décida de laisser Berquemanne sur le banc pour donner un atout offensif supplémentaire à son équipe en relançant dans la bagarre La Placa.

Et le moins qu'on puisse écrire, c'est que les Dragons entrèrent parfaitement dans la partie en se créant quatre réelles opportunités de but en un quart d'heure. Wamberto cadra mal son lob sur un mauvais dégagement de Moons, La Placa se montra imprécis sur un service de Niemi, alors que Moons dévia ensuite en corner une tentative de l'attaquant finlandais et un coup-franc direct de Wamberto. Le rythme des échanges diminua d'un cran jusqu'à la demi-heure de jeu avec une formation limbourgeoise incapable de bousculer des Hennuyers bien en place. Seul Haroun inquiéta Van De Putte sur une reprise de la tête. Et sur le contre, Mons hérita de la plus belle occasion de la 1re mi-temps avec un envoi croisé de Niemi qui heurta le poteau de Moons. Et alors qu'on se dirigeait vers la fin de cette première mi-temps, Roussel inquiéta Van De Putte sur une reprise de la tête au deuxième poteau. Mais le gardien du Tondreau repoussa le heading de son ancien équipier.

Au retour des vestiaires, le Racing se montra plus présent ce qui s'avéra suffisant pour s'installer dans le camp de l'Albert qui semblait avoir perdu un peu d'énergie lors de la pause. Mais la circulation de balle des Limbourgeois était trop lente pour déstabiliser une arrière-garde montoise bien dirigée par Malusci. Il fallut néanmoins toute l'attention de Van De Putte pour annihiler une percée de Daerden à l'heure de jeu. Les deux phalanges continuèrent de se neutraliser dans cette partie et à évoluer par à-coups. Comme sur une reprise trop croisée de Cardascio et un envoi de Kpaka repoussé par Van de Putte. Et le gardien montois fut obligé de sortir le grand jeu à dix minutes de la fin des débats en repoussant du poing un tir à bout portant de Thijs. Et alors qu'on se dirigeait vers la fin des débats, Vandenbergh centra pour le jeune Haroun qui d'une reprise en un temps du plat du pied trompa Van de Putte.

© Les Sports 2004

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous