Un grand nettoyage s’annonce à Anderlecht, et même le moteur de l’entrejeu - Steven Defour - risque fort de partir. Un club est en pole position pour le transférer : la Lazio Rome. Selon nos sources, le club italien a déjà pris contact avec Anderlecht.

La Lazio a connu une saison encore pire que celle d’Anderlecht. Une journée avant la fin du championnat en Serie A, la Lazio est huitième, à six points de la 5e place, qui donne accès à l’Europa League. Le club est en crise, l’entraîneur Stefano Pioli a été viré au début du mois d’avril (et remplacé par Simeone Inzaghi, le frère de Pippo) et plusieurs joueurs doivent ou veulent partir.

Un d’eux est Lucas Biglia. Considéré comme le meilleur joueur de la saison 2014-2015, l’Argentin veut faire un pas en avant. Cité à Manchester United pendant le mercato d’hiver, l’ancien prince du Parc Astrid resterait finalement en Italie. Les clubs les plus cités sont la Juventus, le Milan AC et l’Inter Milan.

25 millions d’euros pour Biglia ?

Seul problème : la Lazio n’a pas encore d’accord concernant le prix de transfert de Biglia. Les Romains demanderaient 25 millions d’euros, la Juve ne veut pas dépasser les 20 millions. L’Inter aurait fait une offre de 15 millions, refusée par la Lazio. Tant que Biglia n’est pas vendu, les Biancocelesti ne transféreront pas Defour.

Avec l’argent de Biglia et d’Antonio Candreva - une autre grosse pointure qui va quitter le club - la Lazio pourra se renforcer à plusieurs postes. Le prix qu’Anderlecht demandera pour Defour sera inférieur aux 6,5 millions payés à Porto en 2014. Selon nos contacts, Anderlecht ne le vendra pas pour moins de 4 millions d’euros.

Dès que le calme sera de retour à la Lazio (les supporters sont en révolte) et que Biglia sera vendu, une délégation du club viendra à Neerpede pour négocier avec Anderlecht. Selon des sources italiennes, une première rencontre a déjà eu lieu.

Defour, lui, est favorable à un départ. Il a toujours dit qu’il voulait encore faire un gros transfert, de préférence vers une belle ville où joue un bon club. "Je ne dirai pas non à une offre en provenance d’Italie, disait Defour dans une récente interview avec "La DH". Il y a de l’intérêt et si c’est un bon club où je me sens chez moi : pourquoi pas ?"

Qui plus est, il ne s’est jamais senti entièrement accepté par les supporters d’Anderlecht, qui ne lui ont jamais pardonné son passé au Standard. Sa relation avec les fans a touché le fond à Roulers, il y a deux semaines, où il a été visé par des jets de gobelets de bière.

Sa blessure aux ischios l’empêchera de terminer la saison en force au Sporting - il est out pour quatre semaines - et de convaincre Marc Wilmots de le sélectionner pour l’Euro, mais cela n’influencera pas la décision de la Lazio.

Ce serait la deuxième fois en trois ans que la Lazio vient chercher le médian défensif d’Anderlecht. Le transfert de Biglia s’est avéré une affaire en or pour les Romains, vu que sa valeur a quadruplé.Yves Taildeman