Le Brésil a corrigé l'Italie 3 à 0 et l'a éliminée de la Coupe des Confédérations 2009 dans une partie qui a peut-être sonné le glas de la génération championne du monde en 2006, complètement dépassée par la vitesse des Brésiliens, dimanche.

Après avoir résisté presque toute la première période, en plaçant ici où là quelques contres, l'Italie s'est effondrée en huit minutes, encaissant trois buts. Loin de la solidité défensive qui lui avait permis de remporter une quatrième Coupe du monde. Fabio Cannavaro, qui fêtait sa 126e sélection, record de Paolo Maldini égalé, aura passé une bien mauvaise soirée.

Luis Fabiano a signé un doublé (37, 43), et les "Azzurri" ont bu le calice jusqu'à la lie avec un but de Dossena contre son camp sur un centre tendu de Robinho (45).

L'Italie est éliminée à cause d'une moins bonne attaque que les Etats-Unis (3 buts marqués, 5 encaissés contre 4-6). Un but en fin de match aurait suffi aux Italiens pour passer

De son côté, cette "Seleçao" virevoltante et inspirée était loin de sa réputation défensive, même s'il est vrai qu'elle a bien défendu, les Italiens ne s'étant guère approchés de Julio Cesar.

Tout juste peut-on noter une frappe puissante de Rossi (53), que Marcello Lippi a fait entrer à la place de Vincenzo Iaquinta, aussi transparent que contre l'Egypte. Kaka en tête, l'attaque "auriverde", a fait honneur à la légende du football samba, un jeu que les quintuples champions du monde ne développent pas toujours.

Comment la presse italienne va-t-elle qualifier ses joueurs après une telle déroute, elle qui les avait traités de "momies" après la défaite contre l'Egypte (0-1) ? (AFP)

© La Libre Belgique 2009