Tom De Sutter n’est pas mort, et il en a fourni la preuve, samedi à Waregem. Monté au jeu à la 68e, il a offert la victoire aux Mauves avec deux buts en quatre minutes : à la 84e et à la 87e. Anderlecht a frôlé une deuxième défaite consécutive en deux matches en déplacement, notamment après une bourde monumentale de la saison de Silvio Proto.

Alors que Jovanovic devenait fou après le 3-2, l’homme du match restait modeste. "Je suis plus content pour l’équipe que pour moi-même", étaient ses premiers mots. "Jova me demandait de retourner vers les supporters, mais je ne suis pas un joueur qui exulte. Après ma première tête ratée, Jova m’avait crié des trucs que je n’ai pas compris. (Rires) Je me suis dit que sans deux buts, je ne pourrais pas monter dans le car."

Sacha Kljestan avait une autre anecdote. "Quand j’ai posté sur Twitter qu’on jouerait à Zulte-Waregem, bon nombre de fans ont répondu qu’on gagnerait si De Sutter joue", dit l’Américain. "Je le lui avait montré avant le match. Vu ses buts, il mérite un 10/10." De Sutter : "Après mon second but, j’ai dit à Sacha : ‘Tu vois maintenant ce qu’ils voulaient dire ?’"

Avec ses buts, Tom prend une belle revanche sur son entraîneur et sur les supporters qui l’ont hué, il y a un mois. "Une revanche ? (Il tousse) Ce n’est pas mon truc. J’ai fait ce que l’entraîneur m’avait demandé de faire. Il m’avait dit : ‘Marque.’ Je n’ai jamais douté de mes qualités. Mais il me faut du temps de jeu pour pouvoir m’exprimer. J’ai connu des semaines difficiles, mais mes coéquipiers m’ont bien soutenu. Je les ai remerciés. Je ne vais pas parler de mon avenir maintenant. J’ai ma petite idée, mais je la garde pour pendant le mercato."

"Même à 2-0, j’y croyais encore. Tant que l’arbitre n’a pas sifflé, il faut penser à la victoire. C’est ce qu’on a fait." Roland Juhasz pouvait plus aisément affirmer son jusqu’au-boutisme après la remontée spectaculaire des Mauves. Et ce scénario avait été rendu possible par la réduction du score de Wasilewski. "C’est arrivé très rapidement. Cela nous a totalement remis dans le match. D’ailleurs, il faut souligner, on peut dire merci à Silvio Proto qui a donné l’assist à "Wasyl". Dans le vestiaire, on parlait plus de son superbe dégagement que de son erreur. Une bourde, cela fait partie de la vie d’un gardien. Silvio, cela lui arrive une fois tous les 10 ans. le voilà maintenant tranquille pour les 10 prochaines années." (il rit)

Pour Roland Juhasz, ce simple déplacement à Zulte Waregem s’est transformé en un superbe exercice pour les Bruxellois. "Ce match, c’est du team-building", expliquait-il. "On s’est tous battus jusqu’au bout. Ce n’est pas toujours simple à l’extérieur, où l’adversaire n’a strictement rien à perdre devant ses fans. La saison passée, on aurait en tout cas perdu ce match, à coup sûr. Cela compte maintenant bien plus qu’un succès facile. Je n’arrête pas de voir des visages souriants depuis le coup de sifflet final de l’arbitre. C’est super pour le groupe."

Un groupe dont Tom De Sutter fait toujours bien partie, selon Roland Juhasz. "Un garçon comme Tom ne jouait pas beaucoup ces dernières semaines mais il arrive sur le terrain et il prend sa chance. J’espère qu’il va continuer ainsi. Cela prouve en tout cas la profondeur de notre noyau."