Comme nous l’écrivions dans notre édition de samedi, le Standard n’a pas abandonné la piste menant à Alexander Scholz. Loin s’en faut même. Malgré l’accord de principe survenu entre les deux Sporting (Lokeren et Anderlecht) au sujet du défenseur Danois de 22 ans, le Standard n’a pas rangé ses arguments au placard et est passé à l’offensive vendredi soir.

Le doute étant semé dans l’esprit du défenseur central qui aurait plus de chances d’être titulaire à Sclessin plutôt qu’à Anderlecht, le Standard va devoir s’atteler à trouver un accord avec le Sporting de Lokeren ce qui, pour le moment, n’est donc pas encore le cas. Rappelons qu’Anderlecht est prêt à sortir 2.5M€ pour le joueur de Peter Maes. Les Rouches devront, au mieux, s’aligner s’ils veulent rafler la mise.

Mais cet intérêt accru et persistant pour le Danois accrédite davantage la thèse d’un départ, celui de Laurent Ciman.

Comme précisé en début de semaine, le Farciennois de 29 ans ne s’engagera pas avec le FC Sion malgré le fait que certains lui prêtaient déjà un accord avec le club suisse.

La piste la plus chaude menant à….. Montréal et la Major Soccer League. Là-bas, Ciman et son épouse trouveraient et bénéficieraient des moyens les plus adaptés et de dernier cri pour prendre en charge leur petite fille atteinte d’autisme.

"Dans de telles conditions, il serait délicat pour moi de refuser le départ à Laurent même s’il laisserait un énorme vide dans le vestiaire. Vide qu’il conviendrait de combler (avec Scholz)," précisait Ivan Vukomanovic.

Du côté de la direction, même si l’aspect humain est pris en compte, on est plus terre à terre et on ne veut pas se séparer d’un de ses meilleurs éléments.

Néanmoins, le fait que les décideurs rouches s’acharnent dans le dossier Scholz permet de comprendre que Laurent Ciman pourrait bien disputer, ce dimanche, son dernier match sous le maillot du Standard qu’il porte depuis l’été 2010.

Il serait tentant de demander au défenseur central un petit effort, le dernier, supplémentaire de six mois mais la MLS débute en mars pour se terminer en novembre. Pas sûr dès lors que Montréal soit enclin à laisser Ciman jouer pour le Standard jusqu’en mai avant de rejoindre le club et d’enchaîner avec une nouvelle compétition.