La Belgique a enlevé son premier succès dans l'Euro 2016 de football, 3-0 aux dépens de l'Irlande, samedi après-midi à Bordeaux, à l'issue de son 2e match du groupe E. Les buts ont été inscrits après la pause par Romelu Lukaku (48e et 70e) et Axel Witsel (61e) et traduit une belle prestation collective. 

Battus 0-2 par l'Italie en ouverture, lundi à Lyon, les Diables Rouges remontent à la 2e place du groupe. Ils comptent 3 points et se situent derrière l'Italie (6) mais devant la Suède (1) et l'Irlande (1). La Belgique achèvera la phase de groupe face à la Suède, le mercredi 22 juin à Nice (21h00). Les deux premiers de chacun des six groupes et les quatre meilleurs troisièmes joueront les huitièmes de finale. Après la bataille tactique perdue face à l'Italie, les Diables Rouges devaient s'attendre à une bataille physique contre les Boys in Green irlandais. En revoyant son dispositif (De Bruyne retrouvait l'axe de l'entre-jeu), Wilmots procéda à trois changements, un dans chaque ligne: Thomas Meunier était préféré à Ciman à droite de la défense: Mousa Dembélé et Yannick Carrasco se substituant à Nainggolan et Fellaini. Le sélectionneur espérait bien avoir les atouts qui permettraient à ses Diables de se (re)lancer dans cet Euro.

Dès le coup d'envoi, la Belgique s'est assurée le monopole du ballon et a entamé le siège du rectangle adverse devant lequel tous les Irlandais attendaient regroupés.

Malgré les bonnes intentions, les Diables éprouvaient du mal à changer de rythme, devant le peu d'espaces, d'où peu de réelles occasions (2 tirs cadrés sur 9): une reprise (non-cadrée) de Hazard (21e), un but annulé sur hors-jeu de Carrasco (25e), un tir trop faible de De Bruyne (29e) et un autre de Meunier (30e).

La défense ne fut pas trop inquiétée, il a fallu toutefois un tackle d'Alderweireld pour arrêter Hoolahan (22e).

La réussite sourit aux Belges à la reprise. Ils ont trouvé des espaces et réussi à conclure de très bons mouvements collectifs en contre-attaques: un beau tir placé de Romelu Lukaku sur un service de De Bruyne, une reprise de la tête d'Axel Witsel, sur un centre de Meunier, et de nouveau Lukaku du pied, sur une passe de Hazard.




Certes, les moyens techniques et tactiques irlandais sont apparus limités. Les Diables Rouges ont néanmoins haussé leur niveau de jeu et se sont rassurés en défense en ne concédant pas le moindre but, Thibaut Courtois n'ayant eu aucune parade à effectuer.

Seuls points négatifs du jour les blessures de deux titulaires du jour: Dembélé, remplacé par Nainggolan (57e), et Carrasco, qui a cédé sa place à Mertens (64e).

La Belgique terminera 2e du groupe E à condition de prendre au moins un point face à la Suède.


Kompany, présent, apporte son soutien

Pour ce match capital face aux Irlandais, Vincent Kompany était présent dans le stade pour soutenir les siens.

Il a également partagé juste avant la rencontre un message sur Twitter, demandant le soutien du public belge.