L'Islande, considérée a priori comme le "petit poucet" de l'Euro 2016, est passée à deux doigts de créer l'exploit samedi soir à Marseille, avec un nul 1-1 face à la Hongrie dans le cadre de la deuxième journée de la phase de poules de la compétition.

Les Hongrois confortent leur première place du groupe F, avec 4 points. Ils pourraient être rejoints plus tard dans la soirée par les Portugais (1 point), qui affrontent les Autrichiens (0 point) dès 21h00 au Parc des Princes, à Paris. Lors de son tout premier match dans une phase finale d'Euro, mardi, l'Islande avait tenu tête au Portugal (1-1), grâce à un but de Birkir Bjarnason, passé en Belgique par le Standard en 2012. La Hongrie s'était quant à elle imposée 0-2 contre l'Autriche (buts de Szalai et Stieber), prenant du même coup la tête du groupe F.

Samedi, le sélectionneur allemand Bernd Storck a préféré titulariser Tamas Priskin plutôt que Szalai dans l'attaque hongroise, et Zoltan Stieber plutôt que Krisztian Nemeth. La blessure d'Attila Fiola, titularisé comme back droit face à l'Autriche, permettait aussi à l'ex-Anderlechtois Roland Juhasz de connaitre ses premières minutes de jeu dans cet Euro. Lang glissant vers la droite, Juhasz prenait place dans la défense centrale au coup d'envoi.

Les Hongrois ont, comme attendu, pris le jeu à leur compte au Stade Vélodrome, face à des Islandais qui leur laissaient la possession de balle et restaient bien organisés pour museler toute tentative de but et profiter des occasions de partir en contre. Mais la première grosse occasion, tombée à la 31e, était bien pour Gudmundsson, qui a gagné son duel contre Kadar pour se retrouver seul face au gardien, dans le grand rectangle. Le joueur du Charlton Athletic a placé en plein sur Király, qui ne s'est pas laissé surprendre.

A la 38e, un penalty a été sifflé pour une faute de Kadar, coupable d'avoir bousculé et barré le chemin au capitaine Gunnarsson dans le rectangle, alors que le gardien Király était à terre. Gylfi Sigurdsson s'est chargé de botter le ballon (40e), prenant Kiraly à contre-pied et lançant ses couleurs vers un possible exploit, une victoire accompagnée d'une première place dans la poule.

Les insulaires y ont cru, menant pendant longtemps au score après ce penalty. Lars Lagerbäck injectait même du sang frais et offensif dans la bagarre, avec les montées de l'ex-Brugeois Gudjohnsen et de Finnbogason (ex-Lokeren), entre autres, alors que Bernd Storck enlevait un défenseur pour faire monter Szalai, un des buteurs du premier match.

Les Hongrois, présents à l'Euro pour la première fois depuis 1972, ont finalement arraché le nul à la 88e, en poussant Saevarsson à marquer contre son propre camp.

A noter que Finnbogason, qui avait écopé d'un carton jaune lors de la première journée, en a pris un deuxième samedi et manquera donc la rencontre de l'Islande face à l'Autriche, mercredi.

Tout reste possible pour l'Islande, qui compte désormais deux points, devant l'Autriche (0) et le Portugal (1 point), qui doivent encore jouer leur deuxième match.