Inutile de le préciser : les Mauves étaient euphoriques au micro de Voo Foot après leur 33e sacre. Florilège de réactions.

Bruno: "C'est fou. C'était inespéré cette saison. Nous avons eu des hauts et des bas mais nous avons su mettre la machine en route au bon moment et prendre des points quand il le fallait contrairement à nos adversaires. Nous avons su trouver une équipe pour les 10 derniers matchs. Hasi a amené de l'organisation et tout le monde s'est battu et a fait son travail. L'homme des playoffs ? Il n'y en a pas, c'est toute l'équipe."

Kouyaté: "C'est un titre qu'on n'attendait pas. Quand Hasi a repris l'équipe il a dit qu'on devait se battre pour la troisième place et au fur et à mesure nous avons pu viser plus haut. On était nulle part."

Mbemba: "Je suis fier de moi parce que c'est le premier titre de ma carrière. J'ai marqué ce but pour ma femme."

Gillet: Je me revois encore après le premier match des PO au Standard. Avec 8 points de retard sur le Standard on ne nous voyait pas revenir mais c'était sans compter notre force de caractère. Au final je pense que c'est mérité parce qu'on a remporté 7 matches dans ces playoffs. Notre championnat est particulier et nous en avons bien profité cette année. Je ne retiendrai que de grands moments de cette saison et je suis très heureux d'aller soulever cette coupe en tant que capitaine malgré des moments personnels plus difficiles."

Hasi: "C'était un match intense. On sentait la pression jusqu'au premier but. Nous n'avons pas bien commencé. On s'est posé quelques questions après le penalty et la carte rouge mais nous avons bien réagi. Lokeren a tout donné pour gagner ce match. On mérite donc d'être champion. Les dernières 30 minutes, j'ai ressenti la pression. Quand on a dû jouer à 10 et même après, à 2-1, on savait qu'il fallait encore jouer 30 minutes et nous avons bien fait ça. On veut fêter ce titre avec tout le monde."

Vanden Borre: "C'était une saison très difficile mais c'est mon plus beau titre. Je n'ai pas beaucoup de mots. Cette saison était très difficile pour moi et je suis très ému. Individuellement, je n'ai rien lâché. Même quand je ne jouais pas, je voulais ce titre. Je vais faire la fête avec l'équipe et après me concentrer sur ma préparation avec l'équipe nationale et tenter de faire quelque chose de beau avec ce groupe."

Praet: "Nous avons été fort critiqués mais nous avons montré ce dont nous étions capables. Les Playoffs ne sont vraiment pas faciles mais nous avons bien joué en remportant notamment les 5 derniers matches. Je joue où l’entraîneur veut que je joue même si le poste de numéro 10 reste mon préféré."

Proto: "Cela n'a pas été facile mais quand on regarde les derniers matchs, c'es mérité. Pour nous, nous sommes de grands champions. Ce jour est un peu particulier pour moi parce que je ne pourrai pas faire la fête avec les autres comme je le souhaite. J'ai vraiment mal mais je n'en veux pas à De Pauw. Je ne connais personne qui veut blesser quelqu'un volontairement. C'est la vie."

Collin: "Le plus gros tournant c'était à Bruges. Ce fut réellement un déclic pour l'équipe. Chapeau à Hasi. Il y a de nouveau un ensemble. En 10 matches, il a réalisé quelque chose d'exceptionnel. Après le match au Standard j'espérais décrocher un ticket pour l'Europa League. Hasi a remis de l'ordre en peu de temps et c'est fantastique."

Harbaoui: "Je suis meilleur buteur? C'était une saison un peu spéciale. J'ai été sur le banc mais je n'ai rien lâché. C'est ma plus belle saison depuis que je suis en Belgique. On n'a pas un effectif aussi large qu'Anderlecht mais nous avons fait de belles choses. Je suis très satisfait."

Odoi: "Nous sommes venus pour faire un bon match. A un moment il y avait la possibilité et je pense qu'il n'y avait pas penalty, ni d'ailleurs rouge pour Persoons. Je pense que la Fédération doit faire quelque chose parce que l'arbitre a fait le même genre de match avec le Standard et Zulte. Nous avons fait une belle saison. C'est juste dommage de terminer sur trois défaites. Anderlecht est champion parce que les deux autres équipes ont lâché."

Anthuenis: "C'était un match difficile pour Anderlecht. Je dois revoir quelques images concernant les cartes. Hasi a induit le renouveau de cette équipe en changeant l'occupation sur le terrain et en remplaçant des joueurs. Anderlecht est un champion surprenant mais mérité."

Herman Van Holsbeeck: "Nous devons à présent travailler dur au maintien de ce noyau. Bien sûr, il y a le cas de Cheikhou Kouyaté qui veut partir et pour lequel il existe un intérêt. Mais avec la qualification en Ligue des Champions (NDLR: Anderlecht est qualifié d'office pour la phase de groupes), tu ne sais jamais. Nous devons à présent examiner calmement la situation avec lui. Quand tu vois que nous sommes champions, ça promet le meilleur pour les années à venir. Bien entendu, il est important que nos jeunes talents, comme Praet, Tielemans et Bruno, restent ici encore quelques saisons"

"Comme manager, je suis ici depuis plus de dix ans, et j'ai presque 60 ans, mais je voudrais encore réaliser de grandes choses. Comme par exemple atteindre le deuxième tour de la Ligue des Champions. Si nous pouvons conserver plus ou moins ce groupe durant les prochaines années, avec un mix de jeunes talents et de joueurs plus expérimentés, ce sera peut-être possible."



Luzon: "La seule équipe d'Europe qui finit 2e avec plus de points pris que le champion"

Vainqueur :
"On n'a pas envie d'être heureux ce soir. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. On a tout donné. Anderlecht n'a pas lâché. Il y a des matchs où on aurait dû gagner. On ne l'a pas fait. On a emmagasiné de l'expérience pour l'année prochaine. On a fini l'année fatigués. En playoffs, ce n'est pas pareil. On ne les a pas tous joués à fond. Le positif, c'est que l'on a bien fini la saison. Le hold-up de Bruges nous fait mal mais il y a des matchs que l'on aurait dû gagner. Je sais pas si je vais rester mais je veux remercier le public pour la saison. On verra avec le président."

Koteles : "Ce fut un beau match dans une belle ambiance. C'est sympa de jouer ici. On voulait jouer l'Europe, et la Ligue des Champions. On doit travailler plus dur l'an prochain. On essayera de faire le mieux que l'on peut. On a une belle équipe."

Kawashima : "C'est dommage. On n'est pas champion mais on a tout donné jusqu'à la fin. Personnellement j'ai tout donné. L'ambiance était encore magnifique aujourd'hui. On y a tous crû. On ne voulait pas goûter à ce sentiment de trop peu."

Jean-François de Sart : "C'est une très grosse déception mais en début de saison, on aurait été heureux de jouer le titre lors de la dernière journée. Malheureusement, l'équipe qui a remporté le plus de points n'est pas championne. Tout le monde est d'accord pour dire que le système n'est pas correct. Il y a eu trop de décisions arbitrales qui ont faussé le championnat, trop de tensions sur tous les matches. On doit constater la faille du système. Notre ambition est de construire une équipe pour disputer le titre chaque année. Titre ou pas titre, notre groupe est compétitif. On va continuer à travailler d'arrache-pied."

Ciman : "Le champion est Anderlecht, ce sont les playoffs qui veulent cela. On est déçus. Il faut assumer, on n'a pas été là aux moments décisifs: lors de la seconde mi-temps à Anderlecht et chez nous face à Bruges. Le championnat s'est joué là. On a peut-être manqué de concentration, d'application. On méritait plus le titre qu'Anderlecht. Je serai encore là l'année prochaine."

Luzon : "Malheureusement, nous sommes la seule équipe en Europe qui a remporté le plus de points que le champion. On nous dit que c'est à cause des droits TV mais partout ils se vendent très bien. Je ne pense pas que ce soit à cause de cela. Même si on avait été champions, on aurait tenu le même discours. Ce n'est pas un système très sportif. On a le plus de points, la meilleure différence de buts... Les tournants de la saison ? Le match à Anderlecht où on doit mener 3 ou 4-0 à la mi-temps et où on perd. Idem contre Bruges. On a fait vraiment une saison exceptionnelle et on finit deuxième, qualifiés pour la Ligue des Champions. C'est une progression exceptionnelle par rapport aux dernières années. On n'a perdu que 6 matches contre 11 défaites pour le champion."