AMSTERDAM Rien ne va plus pour les Pays-Bas! L'équipe de Dick Advocaat a enregistré un deuxième revers d'affilée à domicile. Après la Belgique, c'est l'Irlande qui a pris la mesure des Orange sur un score Arsenal (0-1) à Amsterdam. Et même si les Irlandais se présentaient à l'ArenA avec une équipe B (sans O'Shea, ni Roy Keane, ni Duff, pour ne citer qu'eux), c'est méritoirement qu'ils ont gagné face à un favori ? du prochain Championnat d'Europe.

Sans puissance, sans jeu, sans imagination, sans automatismes, les Pays-Bas ont clairement inquiété leurs supporters alors qu'ils entament le tournoi portugais, le 15 juin, face à l'Allemagne...

«C'était très mauvais», reconnaît sans peine Dirk Advocaat, coupé en quatre par tous les analystes de son pays, dont on connaît l'acidité des commentaires en cas d'échec. «Toute mon équipe fut médiocre, collectivement et individuellement. Seule la bonne rentrée de Van der Meyde, qui revient bien dans le coup, constitue une petite note positive.»

Toute petite, en effet, car les supporters n'ont pas reconnu le jeu propre et séduisant de leurs héros. Et tous les spécialistes bataves de fustiger le système de jeu, en 4-4-2, qui ne fonctionne pas.

«Peut-être le manque de jus de toute l'équipe est-il à mettre sur le compte du lourd travail physique de la semaine, justifie Advocaat. Même Davids n'avançait pas, ce qui est un signe... Mais il est clair que nous allons revenir au 4-3-3. Je ne sais pas encore si, dans ce système, la pointe du triangle sera vers l'avant ou vers l'arrière. Mardi, je m'assieds autour d'une table avec les joueurs, et on en discute. Mais je reste optimiste pour l' Euro: la préparation n'est pas la compétition...»

En novembre dernier aussi, Dick Advocaat était passé à la Moulinette par la presse néerlandaise après la défaite en Écosse, 1-0, lors du match aller des barrages. Au retour, les Néerlandais s'étaient imposés 6-0.

«Il faut rester positif, résume Van Nistelrooy, aussi peu à son aise que ses équipiers. De toute façon, c'est tout ce qu'on peut faire...»

Seedorf: pas grave?

Par ailleurs, le milieu de terrain Clarence Seedorf a inquiété tout le monde, samedi, en quittant le terrain suite à une blessure musculaire. On craignait le pire pour le Milanais mais les premiers examens médicaux, hier, l'ont rassuré. Il passera encore un scanner aujourd'hui.

© Les Sports 2004