Le titre se jouera dimanche

Si Anderlecht ne peut compter sur la présence de son capitaine Biglia, Lokeren doit composer sans Persoons, absent, suite au décès de sa soeur ce matin. van den Brom aligne Jovanovic au détriment de Bruno qui cire le banc mauve.

A la 25ème minute de jeu, Klejstan ouvre le score de tête pour les Bruxellois. Sur un cup franc bien botté par Jovanovic, Wasyl remet de la tête à Klejstan qui n'a plus qu'à déposer le cuir dans les cages de Lazic. 0-1 !

10 minutes plus tard, Anderlecht se fait peur en concédant un penalty. Deschacht ceinture Mokulu et écope d'un carton jaune logique. Maric prend ses responsabilités mais Proto sauve les siens sur une intervention 3 étoiles.

Sur le dégagement qui suit une énorme opportunité pour Lokeren gâchée par Harbaoui, Mbokani gagne son duel aérien pour servir Suarez. L'Argentin se défait de son opposant direct pour placer hors de portée de Lazic ! C'est 0-2 à la mi-temps au Daknam.

A la reprise, les champions en titre assomment les locaux via Suarez qui inscrit un deuxième but à la 48ème minute. Les Mauves se promènent dans la surface des hommes de Peter Maes avant que l'ex-Soulier d'Or bien servi par Jovanovic ne trouve l'ouverture.

Anderlecht alourdit même encore le score via De Zeeuw. Milan "The Snake" Jovanovic réalise un bon, travail, suite à une récupération de Suarez, en prenant Trompet de vitesse et s'infiltrant dans la partie de terrain waaslandienne. Il s'appuie sur De Sutter qui talonne joliement vers De Zeeuw. Le Hollandais arme une frappe limpide dans le plafond de Lazic qui se retourne pour la quatrième fois !

En fin de match, les Lokerenois réagissent via corner et la collaboration involontaire de Nuytinck (csc) et Taravel qui dévie intelligemment un coup franc de Saglik.

Le Championnat se jouera donc dimanche au Parc Astrid pour le duel au sommet entre Anderlecht et... Zulte Waregem qui a étrillé Bruges.

Zulte Waregem corrige Bruges 5-2 et tient sa finale

Zulte-Waregem a réalisé une nouvelle performance de choix ce jeudi soir. Les hommes de Dury ont donné une leçon au Club brugeois en s'imposant 5-2.

Le tournant du match est clairement le penalty provoqué par Duarte et l'exclusion du défenseur du Club après 10 minutes de jeu. Une carte rouge logique puisque Duarte a commis l'irréparable en stoppant fautivement Naessens qui filait vers le but.

A l'instar de son frère, Thorgan Hazard n'a pas tremblé au moment de tirer le penalty.

Réduits à dix et menés à la marque, les Brugeois ont ensuite subi le jeu sans jamais inquiéter Bossut.

Bien en place, Zulte-Waregem a doublé la mise à la 34ème grâce à son son Soulier d'Ebène Mbaye Leye. Bien lancé par Hazard, Leye plaçait tranquillement le ballon hors de portée de Kujovic.

Avec deux buts d'avance, Zulte abordait la 2ème période sereinement. Mais cette sérénité allait être rapidement perturbée par Donk qui réduisait le score à la 52e.

Mais au lieu de faire douter Zulte-Waregem, ce but allait avoir l'effet inverse. En l'espace de quatre minute, la bande à Dury allait mettre fin à tout suspense grâce à des réalisations de De Fauw et Leye à nouveau.

Donk faisait 4-2 à un quart d'heure du terme mais Zulte en remettait une couche en fin de match en provoquant le csc d'Almeback.

Grâce à ce résultat, Zulte-Waregem disputera sa "finale" face à Anderlecht dimanche. Pour être sacrés, les Flandriens devront l'emporter face aux Mauves. "On va aller le chercher ce titre à Anderlecht", lançait Malanda à la fin du match. Le Sporting n'est certainement pas du même avis...

Le Standard jouera les barrages contre Gand

Loin de la bataille pour le titre, Genk recevait le Standard pour un match avec comme enjeux une éventuelle deuxième place pour Genk et un ticket direct pour la Coupe d'Europe pour les Rouches.

Le Standard voulait directement prendre les devants. Il se créait directement une possibilité avec Ezekiel. Il était très bien lancé en profondeur mais ratait complètement sa finition alors qu'il était seul face à Koteles. Le match ne se déroulait pas sur un rythme très élevé et les joueurs de Genk semblaient plutôt amorphes.

A la 22e, le Standard allait concrétiser sa domination en ouvrant le score. Ezekiel partait du flanc gauche et rentrait dans l'axe. Il arrivait à l'entrée du rectangle et ajustait une magnifique frappe en pleine lucarne (0-1).

Le match ne s'emballait pas vraiment et les 22 acteurs évoluaient sur un rythme indigne des Playoffs 1. Alors que tout le monde croyait que le Standard allait rentrer au vestiaire avec un but d'avance, Gorius remettait les deux équipes à égalité. Il profitait d'une balle qui retombait dans le rectangle pour fusiller Moris qui ne pouvait rien faire sur cet envoi.

A la 50e, Gorius offrait un caviar. Il déposait la balle sur la tête d'Ojo oublié par la défense du Standard. Mais l'attaquant ratait sa reprise. C'était Genk qui avait la possession de balle lors de cette seconde période, mais les occasions étaient plus franches du côté du Standard qui opérait en contre.

A la 66e, Mpoku debordait et centrait pour Tucudean esseulé dans le petit rectangle. L'avant roumain reprenait du... genou mais n'arrivait pas à conclure. Sa reprise heurtait le poteau. Sur l'action qui suivait Mpoku envoyait un missile que Koteles déviait en corner.

Ezekiel, puis Nagai en fin de rencontre, continuaient à peser sur la défense de Genk mais ils manquaient à chaque fois de lucidité dans le dernier geste. Le premier pêchait par altruisme, le suivant par maladresse. Du côté limbourgeois, les meilleures possibilités venaient à chaque fois du pied magique de Gorius qui distillait de bons ballons sur la tête de ses partenaires qui ne parvenaient pas à tromper Moris, auteur d'une bonne prestation.

Ce match nul assure la place de barragiste au Standard de Liège face à Gand. Genk ne peut plus atteindre la deuxième place et terminera donc la saison tranquillement à Bruges qui peut encore rêver de Ligue des Champions.