Trois points séparaient ces deux formations au classement. Surprise dans la composition du Standard où Batshuayi prenait place sur le banc. Ezekiel, Mpoku et Nagai étaient eux alignés. Mario Been devait faire face aux absences de De Ceulaer et Joneleit. Vossen était épaulé en pointe par le stratège français, Julien Gorius.

Buyens buteur, Kawashima sauveur

Le match démarrait sur un rythme très élevé. Les joueurs du Standard étaient très décidés et leurs pressing était impressionnant. Première démonstration de ce pressing haut à la 5e minute et un énorme occasion pour Nagai. Le Japonais subitilisait la balle à la défense adverse et partait tout seul au but. Il prenait deux bons mètres à Kara mais poussait trop loin son ballon et buttait sur un Koteles venu à sa rencontre. Nouvelle occasion pour le Standard qui était dominateur en ce début de match.

A la 13e, Nagai couvrait très bien sa balle et écartait sur la gauche. Bulot voyait alors Buyens dans l'axe. L'ancien malinois tentait sa chance au but mais c'était trop central pour inquiéter Koteles. Genk réagissait alors directement. Centre de Vossen de la droite. Kanu se trouait et laissait passer la balle. Buffel se retrouvait seul face à Kawashima qui faisait une sortie sensationnelle pour garder les rouches dans le match. Sur l'action qui suivait, Kanu reprenait trop faiblement un centre de Nagai. A la 19e, Buffel buttait une nouvelle fois sur le portier Japonais qui déviait en corner une jolie frappe de l'ailier genkois.

A la 26e, le Standard trouvait la faille dans la défense limbourgeoise. Ezekiel tentait d'abord une frappe. La balle était repoussée par Anele dans l'axe du jeu. Tout profit pour Buyens qui reprenait en demi-volé et fusillait Koteles (1-0). Après ce but, le Standard reculait petit à petit et Genk prenait le jeu à son compte. Monrose (33e) et Hyland (34e) devaient encore s'avouer vaincu face à un très grand Kawashima. Genk continuait à faire le jeu et imposer sa griffe sur le match jusqu'à la mi-temps, mais la défense rouche n'était plus vraiment mise en danger.

Le Standard enfonce le clou

Genk remontait sur ce terrain de manière conquérante. Ils pressaient haut et cherchaient de belles combinaisons pour revenir au score. A la 48e minute, un événement venait troubler la montée en puissance des Limbourgeois. Kanu marchait violemment sur le cheville de Vossen. Le défenseur s'en sortait avec une petite carte jaune mais le joueur de Genk devait quitter prématurément le terrain.

Cinq minutes plus tard, Mpoku expédiait un très beau coup-franc dans le petit côté de Koteles et plaçait le standard sur une voie royale. (2-0) Genk n'arrivait pas à se relever de ce deuxième goal. Plet et Ojo, montés au jeu, n'arrivaient pas à imposer leurs gabarits. Le Standard, lui, se créait de belles possibilités par Batshuayi (66) et Vainqueur (67).

A un quart d'heure du terme, Batshuayi inscrivait un goal sensationnel. Il arrivait à passer tout juste devant Kara sur le flanc droit et lui subtilisait la balle. Il continuait sa progression et rentrait dans le rectangle. Il se défaisait alors de Simaeys et armait une frappe au ras du poteau de Koteles. Genk était complètement KO.

La fin du match se déroulait sur un rythme mineur. Le Standard maitrisait tranquillement et Genk semblait résigner. Les rouches auraient toutefois pu encore alourdir la marque juste avant le coup sifflet final. Vainqueur ouvrait joliment pour Ono. Le petit japonais centrait au ras du sol devant Koteles. Batshuayi arrivait à toute vitesse mais passait un rien à côté du ballon.Le match se terminait sur cette dernière belle occasion. Le stade pouvait laisser éclater sa joie.

Grâce à ce beau succès, le Standard revient sur leurs adversaires du jour. Tous deux pointent à la deuxième place du classement à un petit point du leader anderlechtois qui reçoit Lokeren mercredi soir. Au plus les matches avancent, au plus les Playoffs deviennent palpitants... Pourvu que ça dure.