Ce n'est (malheureusement) pas la première fois qu'un autocar de supporters du Borussia Mönchengladbach est attaqué. Mais cette fois cela s'est passé en Belgique après le derby rhénan de dimanche contre Cologne (3-0), au retour des membres du club des supporters du Borussia des Cantons de l'Est Flying Foals (Poulains volants).

L'agression a été l'oeuvre des supporters (belges) de Cologne qui étaient à bord de deux voitures. Celles-ci ont ralenti pour permettre à ses occupants masqués de régler leurs tirs de feux de bengale, de pierres et de bombes fumigènes sur les fenêtres du bus, précise l'agence de presse allemande dpa qui cite le Grenzecho.

Il n'y a eu aucun blessé, ni de poursuite lorsque l'autocar a accéléré. Le Borussia Mönchengladbach a été informé de cette agression, ainsi que la police. Le club a conseillé aux supporters de déposer plainte. Des représentants des clubs de supporters belges de Mönchengladbach et Cologne seront en outre prochainement entendus à propos de ces incidents.

D'importantes mesures de sécurité avaient été prises à l'occasion de ce derby explosif à gros enjeux. Elles se sont révélées efficaces.

"Notre approche a été payante", s'est en tout cas félicité le directeur de la police Reinhard Lenzen Fehrenbacher, qui avait désigné un millier de policiers pour assurer l'ordre au Borussia Park et ses environs.

Un bus de supporters de Mönchengladbach avait déjà été attaqué par des Ultras de Cologne le 4 mars près d'Hoffenheim, alors qu'il revenait de Nuremberg, en Bavière, ou le Borussia avait perdu 1-0.