Bonne nouvelle pour Olivier Deschacht, impliqué dans la fameuse affaire de paris : le défenseur d’Anderlecht va probablement s’en sortir sans affaire pénale. C’est ce que la commission des jeux du hasard conseille au Parquet, selon nos confrères de la DH.

Pendant plus de deux semaines, la commission a examiné le compte de paris qui portait le nom d’Olivier et sur lequel des centaines de mises avaient été faites. Elle a également vérifié les comptes bancaires de la famille Deschacht. Sa conclusion : c’est bel et bien son frère qui a parié sur les matches d’Anderlecht. C’est surtout la mise de 50 euros placée sur une défaite d’Anderlecht contre le PSG en 2013 qui intriguait les enquêteurs. Là aussi, ils ont trouvé des preuves comme quoi Xavier Deschacht avait utilisé le compte que son frère avait créé il y a huit ans.

Toutefois, la commission recommande de donner une amende à Deschacht. Elle serait supérieure à 25.000 euros. Les trois autres joueurs cités dans cette affaire - Musona d’Ostende, Dierckx de l’Antwerp et Henkinet qui a été viré par Waasland-Beveren - recevront également des amendes, mais elles seront inférieures à celle de Deschacht, parce que leurs mises étaient plus petites.

Qui plus est, la commission propose au Parquet d’utiliser Deschacht dans une campagne de prévention des paris sportifs. Le joueur d’Anderlecht serait d’accord d’y participer.

Le Parquet tranchera d’ici à quelques semaines, mais Deschacht va donc sans doute éviter le pire, à savoir une comparution devant le tribunal. Anderlecht ne sera donc pas obligé de le sanctionner, et il ne doit pas craindre une fin de carrière précoce. Si le Parquet suit la commission, l’image de Deschacht serait donc quelque peu revalorisée.