Le parquet de Flandre orientale a décidé de ne pas poursuivre Olivier Deschacht dans "l'affaire des paris" mais de transférer son dossier à la Commission des jeux de hasard, qui pourrait lui infliger une amende.

La décision de ne pas poursuivre l'Anderlechtois signifie que Deschacht ne comparaîtra devant la cour criminelle et ne risquera donc pas la prison, mais une amende administrative. 

Les recherches sur d'éventuelles violations de la loi sur les jeux de hasard par Olivier Deschacht ont été finalisées, annonce le parquet. "Sur la base de tous les éléments du dossier et conformément à l'art. 15/1 §2 de la loi sur les jeux de hasard il a été décidé de transférer le dossier à la Commission des jeux de hasard, qui a la capacité de sanctionner les infractions retenues par le parquet par une amende administrative", a déclaré la porte-parole Ann Schoonejans.

La Commission des jeux de hasard a examiné précédemment les paris du joueur d'Anderlecht et a trouvé qu'il pariait seulement sur des victoires lorsqu'il pariait sur les matchs de son propre club. Selon Deschacht, c'est son frère Xavier qui jouait sur son compte.