Selon une source judiciaire, une amende de 10 millions d'euros est également requise dans le cadre de son transfert présumé frauduleux.

Le parquet a requis deux ans de prison et dix millions d'euros d'amende à l'encontre de l'attaquant brésilien Neymar, poursuivi pour "corruption dans les affaires" suite à son transfert au FC Barcelone, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Le parquet requiert "deux ans de prison (....) et une amende de dix millions", selon les réquisitions consultées par une correspondante de l'AFP. En Espagne, les réquisitions sont rendues avant le renvoi devant un tribunal, que le juge en charge du dossier pourrait prononcer rapidement.