Deux buts précieux de Mendoza
© BELGA

Football

Deux buts précieux de Mendoza

Michel Dubois

Publié le - Mis à jour le

CLUB BRUGES: Verlinden, Maertens Clement (72e De Cock), Spilar, Van der Heyden, Englebert, Simons, Serebrennikov (59e Smolders), Duarte (85e Martens), Lange, Mendoza.

DINAMO BUCAREST: Munteanu, Stoican (78eGrigorie), Kirita, Danciu, Onut, Frasineanu, Poyu, Bolohan, Alexa, Niculescu (72e Danciulescu, Dragan (83e Barcauau).

ARBITRE: M. Baskakov (Rus)

AVERTISSEMENTS: Onut, Englebert, Danciu, Munteanu, Dragan, Smolders

84e, Danciu (2j.)

LES BUTS: 25e Lange (1-0); 42eAlexa (1-1); 44e et 85e Mendoza (3-1)

S'il ne franchit pas l'obstacle du Dinamo Bucarest, le Club Bruges ne participera à aucune coupe d'Europe cette saison. Il ne pouvait donc pas manquer son entrée en lice sur la scène internationale... sous les yeux des deux sélectionneurs nationaux, Aimé Anthuenis et Gheorge Hagi.

A-t-il pris option sur sa qualification? Peut-être. Il s'est en tout cas ménagé l'avance qu'il escomptait... même s'il a encaissé un but fâcheux.

La première mi-temps valut, surtout, par quelques séquences, intenses mais un peu trop brèves, presque toutes initiées par le Club. Quand les Brugeois se décidaient soudain à chasser le ballon de concert et à insuffler de la profondeur à leurs actions, ils donnaient l'impression d'être en mesure de surclasser le Dinamo. Soutenu par un bon Englebert, très clairvoyant, Mendoza, très actif et impliqué dans les deux buts de son équipe, a souvent prêché le bon exemple.

Au repos, Bruges aurait dû mener par trois buts d'écart. Seul devant le gardien, Englebert aurait par exemple dû laisser conclure Mendoza, qui accompagnait l'action offensive. A ce moment, le Club comptait un but d'avance. Lange l'avait signé en poussant au-delà de la ligne, de la poitrine, un ballon que Duarte, servi par une ouverture d'Englebert, avait distillé à Mendoza. Dix minutes plus tard, Munteanu avait repoussé, d'un réflexe, un coup de tête du même Mendoza, servi par Maertens (1-0).

Réaction du Dinamo

A la 12e, Clement avait failli tromper Verlinden d'un coup de tête en retrait manqué. Puis le capitaine brugeois avait dû repousser un envoi de Belohan, qui avait mystifié Van der Heyden. L'équipe roumaine égalisa, à la stupéfaction générale, à deux minutes du repos quand Alexa, sur la droite, résista aisément à l'opposition molle de Serebrennikov pour tromper Verlinden d'un envoi croisé à ras de terre (1-1). Le Club se rebiffa aussitôt. Le service d'Englebert était impeccable, le coup de tête de Mendoza le magnifia (2-1).

Mendoza marqua encore, à la 59e, mais sa volée croisée avait transpercé le... filet latéral déchiré. A la 71e, Munteanu dévia joliment un bon tir croisé de Maertens. Le Club continuait de dominer. Verlinden n'était absolument pas sollicité. A la 76e, Duarte, à son tour, força Munteanu à concéder un coup de coin. Le Club insista sans avoir retrouvé sa lucidité. A la 85e toutefois, Mendoza catapulta, de l'axe, un formidable coup franc dans l'angle du but (3-1). Il peut espérer...

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous