L'histoire s'est une fois de plus répétée, hier, pour le Brussels qui livra une bonne prestation mais qui quitta Gand les mains vides. D'accord, la Coupe n'était pas une priorité, mais à quatre minutes près, les Molenbeekois tenaient une qualification qui aurait fait du bien au moral. Il y avait à peine 1.500 spectateurs pour suivre au stade Jules Otten l'une des deux seules rencontres des seizièmes de finale de la Coupe opposant deux clubs de l'élite! Le repos fut atteint sans que le marquoir n'ait bougé. Une chose qui n'était plus arrivée depuis bien longtemps dans le chef des Molenbeekois. Il faut dire que la différence entre les deux phalanges fut nettement moins grande pour ne pas dire inexistante par rapport au match de championnat disputé quinze jours plus tôt. Tout au plus, on nota quelques frappes lointaines parties des pieds de Boussoufa, de Matthys et de Riise que Nys et Herpoel maîtrisèrent aisément. Le seul réel fait marquant fut le remplacement avant le repos d'un Van Diepenbeeck qui tirait étonnamment la langue à ce moment.

Le premier de Makasi

Le scénario ne changea guère après la pause. Il y eut bien une demi-volée de Lombaerts que Nys détourna difficilement en corner et un coup franc de Bruno qui passa du mauvais côté du montant. Mais on sentait le Brussels bien en place tandis que les Buffalos ne se montraient guère inspirés. Quelques minutes après l'heure de jeu, Fabrice Omonga s'en alla dans l'axe avant d'isoler Makasi. Légèrement décalé sur la droite, le Rwandais adressa une frappe très pure et croisée qui alla se loger au fond des filets via le montant (0-1). Ce que Nong et Vosko n'étaient pas encore parvenus à faire, Makasi l'a réalisé, soit marquer pour la première fois cette saison.

Très logiquement, les Gantois tentèrent de se rebeller mais Nys veillait au grain sur les frappes de Jbari et de Cooreman. Dans la foulée, Makasi fut bien près de réussir le doublé, mais un brillant Herpoel sauva les siens. Alors que le Brussels semblait gérer sans trop de problème la fin de match, La Gantoise força un énième coup de coin à quatre minutes du terme. Libre de tout marquage (une nouvelle erreur...), Vrancken eut tout le loisir de crucifier Nys (1-1). Décidément, le Brussels ne parvient pas à terminer un match sans encaisser...

La première prolongation n'apporta pas grand-chose à l'exception d'un essai de Zezeto repoussé du pied par le portier gantois. C'est à sept minutes du terme, sur un nouveau corner très mal négocié par l'arrière-garde molenbeekoise, que La Gantoise arracha sa qualification via le front de son attaquant bruxellois, Nordin Jbari (2-1).

LA GANTOISE: Herpeol; Vrancken, De Brul, Laybutt, Lombaerts; Cooreman, Verschuere, Mamouni, Boussoufa; Jbari (115e Geldof), Matthys (75e Jarakovic).

BRUSSELS: Nys; Emeran, Wuillot, Malusci, Van Diepenbeeck (38e Bruno); Greven, Haydock, Riise, Omonga; Snelders (91e Zezeto), Makasi.

ARBITRE: M. Vervecken.

AVERTISSEMENTS: Wuillot, Riise, Emeran, Snelders, Haydock.

LES BUTS: 66e Makasi (0-1), 86e Vrancken (1-1), 113e Jbari (2-1).

© Les Sports 2004