Même s’il y a d’abord un Euro à jouer et plus de dix mois à attendre, le duel France-Belgique en demi-finale de Nations League fait déjà saliver. Une possibilité de revanche pour les Diables rouges programmée le 7 octobre 2021, trois ans après l’échec en demi-finale du Mondial 2018 (1-0).

“On avait eu un match très compliqué contre eux” se souvient le sélectionneur français Didier Deschamps dans un entretien sur le site de la Fédération français de football (FFF).

“Notre victoire avait provoqué beaucoup de commentaires, notamment des joueurs belges. Encore aujourd’hui, je peux comprendre leur déception.”

Si Roberto Martinez ne “croit pas aux revanches en football”, le coach des Bleus est conscient que l’enjeu sera différent. “Ce sera une demi-finale aussi même si évidemment elle n’aura pas la même importance. On a d’autres rendez-vous très importants avant mais avoir dans notre agenda ce Final 4 au mois d’octobre, quand on est compétiteur, c’est plutôt agréable.”

Le rendez-vous est pris.

“Ce seront de belles retrouvailles en perspective. Sans faire offense à l’Espagne et l’Italie, les deux autres demi-finalistes, on tombe sur l’équipe la plus performante puisqu’elle est actuellement première au classement FIFA.”