C'était dans l'air depuis quelques temps, c'est désormais officiel. Dieumerci Mbokani a signé au Dynamo Kiev. L'attaquant congolais a paraphé un contrat de 4 ans en Ukraine. Le montant de la transaction est estimé entre 4.8 et 5 millions d'euros. 

Arrivé en 2006 à Anderlecht, le joueur a ensuite quitté le club pour le Standard, estimant que son temps de jeu était trop réduit à Bruxelles. Auréolé de 2 titres de champions de Belgique avec les Rouches, il a connu des mois de galère à Monaco et Wolfsburg. En 2011, son retour au stade Constant Vanden Stock est couronné de succès. En effet, sous le maillot mauve, il remporte à nouveau deux titres de champions, avec un Soulier d'Ebène et un Soulier d'Or en prime. Cité à West Brom, où il était censé remplacer Romelu Lukaku, et à Everton, c'est finalement en Europe de l'Est que se jouera l'avenir de l'attaquant le plus redoutable de la Pro League.

Mbokani, surnommé "Dieu", laissera un vide immense au sein de l'attaque de John van den Brom. Doté d'un sens du but et d'une facilité technique hors du commun, le Congolais a planté 19 goals en championnat. Parmi les noms cités pour remplacer le buteur de Kinshasa, c'est celui de Pelé M'Boyo qui revient le plus souvent. A 26 ans, l'avant de Gand semble être arrivé à maturité pour faire le grand saut au sein d'une équipe du top belge. Toutefois, le Diable rouge ne possède pas le même profil que Dieu. Ce qui pourrait forcer le coach néerlandais à retravailler son système de jeu. 

"Le transfert de Dieu à Kiev a posé quelques problèmes", indique Herman Van Holsbeeck, le manager général du Sporting, sur le site web du club. "Son départ est une saignée sur le plan sportif, mais l'accord correspond cependant à ce que nous avions prévu avec la direction sur le plan financier. Je tiens à remercier le club ukrainien pour sa bonne collaboration. Par cette voie, je tiens également à remercier Dieumerci, au nom de tous les collaborateurs du RSC Anderlecht, pour son apport dans l'obtention de nos deux derniers titres de champion. Nous lui souhaitons bonne chance pour la suite de sa carrière", conclut-il, fair-play.

Safari de retour à Bâle

Dans le même temps, le défenseur Behrang Safari quitte lui aussi le Sporting. Le Suédois évoluera désormais à Bâle, demi-finaliste de l' Europa League, cette saison. Lui aussi débarqué en 2011 au Sporting, le back gauche aura connu une aventure mitigée en Belgique. 

Arrivé avec un statut d'international suédois, il était censé concurrencer Olivier Deschacht, seul sur son île depuis des années à ce poste. Mais il ne fera jamais totalement l'unanimité. Ni Ariel Jacobs, ni van den Brom n'accorderont une confiance totale à ce joueur. Safari a donc décidé de revenir à ses anciennes amours. En effet, le défenseur d'origine iranienne avait déjà joué à Bâle, entre 2008 et 2011.