Samedi soir, les Loups se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe de Belgique en prenant la mesure de Denderhoutem, actuellement sixième de la D 3A.

Le moins que l'on puisse écrire, c'est que La Louvière n'a pas survolé les débats puisque les Hennuyers ne prirent l'avance dans cette rencontre qu'à la suite d'un coup du sort sous forme d'un own-goal de De Grève. Après avoir joué crânement leur chance en première mi-temps, les Flandriens ont plié à la reprise, mais n'ont rompu que dans le dernier quart d'heure.

«Cette équipe de Denderhoutem a mis beaucoup de coeur et d'engagement dans cette rencontre. Leur organisation a été difficile à déstabiliser et je tiens à les féliciter pour leur prestation. » Tels étaient, après la rencontre, les propos d'un Albert Cartier toujours honnête et respectueux de l'adversaire.

Un jugement très réaliste dans la mesure où, au terme des quarante- cinq minutes initiales, Denderhoutem ne s'était pas montré inférieur à La Louvière. Que du contraire même puisque, par l'entremise de Nkokolo, de Boydens (à deux reprises) et de Kielo Lezi, Dirk Geeraerd et ses hommes auraient pu prendre l'avance.

Du côté des visités, les trop rares 1.500 supporters présents avaient dû attendre la 26e minute de jeu pour assister à un tir cadré d'Espartero, alors qu'une tête d'Ishiaku était passée de peu à côté dans les premiers instants de la partie. Si deux nouvelles frappes de Brahami et Espartero alertèrent David en fin de première période, il n'y avait pas de quoi pavoiser chez les Vert et Blanc.

De meilleures intentions

après la pause

Dès la reprise, on sentit cependant que les Loups étaient animés de meilleures intentions et que le physique et l'expérience des pensionnaires de première division finiraient par payer. Alors que le danger se précisait aux abords du rectangle de David, les Flandriens essayèrent bien de surprendre Toyes et compagnie sur contre-attaque, mais sans succès. La chance louviéroise survint alors sur phase arrêtée, comme très souvent cette saison. Sur un corner botté par Espartero à quinze minutes de la fin, De Grève déviait le ballon au fond des filets de son propre gardien (1-0).

Dans ce genre de rencontre, le plus difficile est souvent de prendre l'avance, et cela se vérifia samedi soir. Les Flandriens n'avaient pas encore eu le temps de se remettre de ce coup du sort que Yannick Vervalle, titularisé par Albert Cartier, doublait les chiffres. Le principal était acquis pour les Loups : la qualification.

LA LOUVIÈRE: Proto; Blay, Toyes, Guilmot, Clamy (43e Zambernardi); Brahami, Van Handenhoven, Espartero, Vervalle (81e Assou-Ekotto); Ishiaku, Maton (65e Murcy).

DENDERHOUTEM: David; Staelens, Neirinckx, Van Holm, Borlée; Leemans, Nkokolo (87e Kalenga), De Grève, Boydens (87e Anthoms); Munyaneza, Kielo Lezi (77e Rosamilia).

ARBITRE: M. Bultynck.

LES BUTS: 76e De Grève csc (1-0), 80e Vervalle (2-0).

© Les Sports 2004