GENTBRUGGE Déjà titularisé dans un contexte particulier contre le Club Bruges, Michaël Cordier a confirmé les prédispositions démontrées à l'époque. Au courant depuis quelques jours de sa titularisation entre les perches, il aurait pu tergiverser, mais ce n'est apparemment pas le genre de la maison.

«Il a été excellent, je n'ai rien à lui reprocher, analysait son entraîneur Michel Piersoul. On savait qu'il était très bon pour tout ce qui passe en dessous de l'épaule, mais il a également réalisé de bonnes relances et a constitué un bon prolongement dans le trafic aérien. Pour un second match, c'est prometteur. »

À la fin du match, le président Gaone exprima un «on doit chercher un n°3 » qui doit constituer le plus beau compliment pour le jeune Cordier. Doit-il encore chercher un gardien titulaire pour remplacer Proto ou l'a-t-il sous la main?

«Cela, on doit en discuter avec la direction, expliquait Piersoul. Il sera tout à fait prêt dans un an, mais il a déjà effectué de gros progrès. Je ne suis pas étonné de son match. Contre Bruges, en championnat, et contre Anderlecht, en réserve, il avait déjà étonné tout son monde. Il travaille beaucoup et a énormément progressé mentalement. »

Le principal intéressé s'estimait mi-satisfait à l'issue de la rencontre, en raison de la défaite concédée par son équipe: «Ne pas prendre de points n'est jamais gai à supporter car on vit en groupe et on perd tous ensemble. Néanmoins, personnellement, je suis content de ma prestation. J'ai fait mon possible et montré que le travail paye. »

Impressionnant dans l'entrejeu gantois, Mamaar Mamouni a dompté ses ex-équipiers. Un succès qui fait du bien à des Buffalos qui restaient sur un quatre sur quinze: «La Raal a beaucoup changé, mais elle a atteint facilement son objectif et a pu intégrer des jeunes que j'ai trouvés assez bons. À moyen terme, cela pourrait payer. Samedi, nous étions endormis en début de partie mais nous n'avons jamais paniqué. On a ouvert le jeu et nous aurions pu marquer plus sans un grand Cordier. Physiquement, nous étions plus forts. »

© Les Sports 2005