En automobilisme comme en football, doubler est une gageure, tripler une preuve de force, quadrupler un véritable exploit. C’est pourtant ce qui s’est produit à de nombreuses reprises lors de cette 13e journée de championnat, où le défi a été relevé aux quatre coins du Royaume par six joueurs. Soit le Mouscronnois Zoran Ban, revenu aux sources pour arrêter net la progression de La Louvière dans la course impitoyable pour le maintien. Ce qui permet par la même occasion aux Hurlus de s’éloigner de la zone rouge. Même constat également pour les Limbourgeois de Westerlo, vainqueur de l’Antwerp grâce à un doublé de Cisse Severeyns. A 33 ans, ce dernier prouve qu’il a encore de beaux jours devant lui au faîte de l’attaque de l’une ou l’autre équipe de notre (pauvre) élite !

STANDARD ET ANDERLECHT AU FORCEPS

Ce n’est pas Marc Degryse (36 ans) qui nous démentira. Face aux leaders gantois, l’attaquant du GBA (seul en pointe en fin de match) a en effet réussi à marquer à deux reprises. Soit ses deuxième et troisième roses de la saison au sein d’une équipe anversoise qui revient bien dans le parcours. Avec 22 points, le GBA est en effet toujours à la hauteur du Standard et d’Anderlecht, qui ont tous deux remporté l’enjeu samedi soir… au forceps il est vrai.

Les Liégeois n’ont en effet dû leur salut qu’à un but en fin de partie de l’opportuniste portugais Moreira, alors que les Lierrois avaient égalisé six minutes plus tôt. Bref, il reste du pain sur la planche pour Michel Preud’Homme, qui n’avait pas hésité à sortir à vingt minutes du terme son stratège Johan Walem. Ce qui provoqua l’ire de ce dernier, aussi mécontent sur la décision de son entraîneur que sur sa prestation personnelle en demi-teinte.

Côté anderlechtois, c’est le Coréen Séol qui sauva la mise à St-Trond, grâce à un petit doublé qui permet de respirer quelque peu du côté du Parc Astrid. Tout n’est pas rose (ou mauve, c’est selon) pour les joueurs d’Aimé Anthuenis, largement dominés en seconde période dans l’antre de Danny Boffin & co. Gageons cependant que ce succès devrait permettre de retrouver une certaine sérénité après les éliminations sans gloire en Ligue des champions et en Coupe de Belgique.

SONCK FORCE 3, VERHEYEN FORCE 4

De son côté, le meilleur buteur du championnat a démontré qu’il dominait véritablement son sujet à l’heure actuelle. Wesley Sonck a ainsi scoré par trois fois au Stade Machtens, permettant de s’installer confortablement en tête du classement des buteurs (15, soit 4 de mieux que son compère Dagano et le Brugeois Rune Lange). Et, surtout, à Genk de s’imposer aisément 2-5 au RWDM et de se placer désormais comme le principal adversaire de Bruges dans la course au titre.

Les Blauw en Zwart, véritablement en état de grâce pour l’instant, ont en effet pris les commandes de la compétition grâce à un rapide… doublé (en première mi-temps) de Gert Verheyen hier soir au Sporting de Charleroi. Doublé qui s’est transformé par la suite en coup du chapeau, avant un quadruplé des grands soirs. Bien loin encore du record de Erwin Vandenbergh (Lierse, 1980), Zvonko Varga (FC Liège, 1989) et Marc Wilmots (Standard, 1993), qui détiennent le record de six buts en un match de D1…