Le comité directeur du Real Madrid a décidé lundi soir, à l’unanimité, de ne pas prolonger les contrats de l’entraîneur Vicente del Bosque et du défenseur et capitaine Fernando Hierro, a annoncé le directeur sportif Jorge Valdano lors d’une conférence de presse au lendemain du 29e titre du club.

Jorge Valdano a évoqué «un changement de cycle » au Real Madrid et a estimé qu’il faut «faire des changements à temps, lors des moments de succès », sans attendre un éventuel déclin.

Le porte-parole du comité directeur Enrique Sanchez a indiqué que le Real Madrid, qui vient de remporter le championnat d’Espagne, avait proposé à Vicente del Bosque la direction technique du club qui envisage plusieurs possibilités pour remplacer le technicien dont Jorge Valdano a souligné «la trajectoire brillante ».

Le Portugais Carlos Queiroz, adjoint de Sir Alex Ferguson à Manchester United (1re div. anglaise), serait l’une de ces solutions, selon radio Marca.

Le nom de son compatriote José Mourinho, entraîneur du FC Porto (1re division portugaise), est lui cité par TeleMadrid, la chaîne de la ville.

En se passant des services de Del Bosque et de Fernando Hierro, joueur touché par la limite d’âge (35 ans) et très critiqué pour ses carences défensives, le Real Madrid entend prendre «une nouvelle orientation ».

Ces décisions sont une énorme surprise en Espagne, la presse ayant fait état de propositions de prolongement de contrats à Vicente del Bosque et Hierro.

Ancien joueur du Real et international espagnol, Del Bosque, 52 ans, avait assuré plusieurs interims sur le banc de l’équipe 1 alors qu’il dirigeait le centre de formation du Real. Il avait succédé au Gallois John Benjamin Toshack en novembre 1999 alors que le club était en pleine crise.

Il avait ensuite conduit le Real à la victoire en C1 la même saison et avait vu son bail renouvelé jusqu’à lundi soir. Il a remporté deux Championnats, deux C1, une Coupe intercontinentale avec le Real pendant cette période. On lui a souvent reproché le manque de fond de jeu du Real, tout en louant son sens de la diplomatie pour diriger un vestiaire rempli de vedettes.

Fernando Hierro était quant à lui le capitaine de l’équipe qu’il avait intégrée en 1989. Défenseur intraitable à ses débuts, Hierro, joueur de champ le plus capé avec la sélection espagnole (89 sélections, 29 buts), avait été très critiqué pour ses performances défensives ces deux dernières saisons.

La presse avait toutefois fait état d’un prolongement de contrat de deux années, mais le club a sans doute décidé d’économiser sur son salaire, qui avoisine les 4 millions d’euros par an. Hierro a notamment remporté 3 C1, 5 Championnats d’Espagne, deux Coupes intercontinentales et une Coupe d’Espagne avec le Real.