Une seule victoire vous manque et tout est dépeuplé. Les Diables Rouges n'ont plus gagné un match de phase finale d'une Coupe du monde depuis le 25 juin 1994 date de leur succès contre les... Pays-Bas à Orlando. Est-ce parce que cela se déroulait sur le sol américain qu'il faut y voir comme un signe indien ? L'admettre serait un brin absurde.

Les sceptiques, cédant à la déception, évoquent même un manque flagrant de talents tant il est vrai que notre incapacité chronique à construire le jeu pose question. Mais nos footballeurs ne sont quand même pas des primates du ballon. Au manque de talents éventuel, nous opposerons plutôt un manque d'audace qui trouve ses racines et ses raisons davantage dans la tête que dans les pieds. C'est toujours au pied du mur qu'on reconnaît les vrais maçons. Nos représentants l'ont maintes fois prouvé. Et les Russes adorent faire le mur...

© Les Sports 2002