L'Union belge a annoncé hier la remise à disposition chez les Diables Rouges d'Emile Mpenza. Cela veut-il dire que l'attaquant d'Hambourg effectuera son retour pour l'importantissime match contre la Serbie-Montenegro le 17 novembre? Il semble improbable qu'Aimé Anthuenis, qui a fait des pieds et des mains pour tenter de faire fléchir le Belgo-Zaïrois, se dédise en ne le sélectionnant pas. Emile Mpenza avait décidé de snober les Diables en fin de saison dernière, avant une rencontre amicale face à la Turquie. Revenu à son meilleur niveau avec le Standard (21 buts) après une mise à l'écart à Schalke 04, et perturbé par l'affaire La Gantoise (il avait déclaré que le football belge était corrompu après un arbitrage qu'il jugeait partial), il avait décidé de prendre du recul, sans expliciter son choix, pour des «raisons personnelles » restées obscures... encore aujourd'hui. Anthuenis tenta encore une malhabile approche avant le match contre l'Espagne. Emile la balaya en déclarant: «Ce n'est pas du tout à l'ordre du jour. Je ferai le point cet hiver...» L'attaquant hambourgeois n'a donc pas attendu l'hiver mais préféré l'automne pour que tombe son masque...

«Son avocat a contacté l'Union belge vendredi, pour préciser qu'Emile souhaitait parler à Aimé», avoua hier Jan Peeters, heureux de l'issue de cette affaire. «M.Anthuenis m'a téléphoné ce week-end, a expliqué Emile, hier soir. Une longue discussion. Constructive. Un échange positif au terme duquel nous sommes tombés d'accord pour mon retour chez les Diables. Un bon dialogue peut parfois changer beaucoup de choses. Nous aurions dû l'avoir plus tôt. Je reviens sans exigence. Je suis simplement à sa disposition. Et si je peux peut-être apporter un plus, je ne serai pas le messie, mais simplement un élément du groupe parmi d'autres.»

En sachant, sans doute, que son attitude de diva lui a fait perdre des points dans l'opinion publique, Emile Mpenza sera néanmoins inévitablement attendu au tournant. Il faudra qu'il retrouve le niveau qui fut le sien à ses débuts en équipe nationale (42 sélections, 14 buts), car, lors de ses dernières apparitions sous le maillot des Diables, il ne fut pas irrésistible...

© Les Sports 2004