A quelques heures du match qu'il disputera avec Hambourg face au Bayer Leverkusen, Emile Mpenza est revenu, une dernière fois, sur les nombreuses spéculations de son éventuel retour en équipe nationale. «Ce n'est pas à l'ordre du jour, avoue-t-il. Comme je l'ai déjà affirmé, je ferai le point cet hiver.»

Aimé Anthuenis a d'ailleurs mandaté spécialement Karel Vertongen pour se rendre à Hambourg afin de convaincre Emile Mpenza de revenir sur sa décision de ne plus accepter d'être sélectionné parmi les Diables. «Le dirigeant de l'URBSFA s'est effectivement déplacé en Allemagne pour m'y rencontrer, avoue l'ancien attaquant du Standard. J'ai d'ailleurs été très surpris de le voir arriver seul. Je pensais que le sélectionneur fédéral aurait été du voyage. J'ai été déçu car j'aurais cru qu'il s'agissait d'une décision assez importante à prendre...»

Mais les démarches initiées par Aimé Anthuenis resteront donc vaines puisque le sélectionneur national ne pourra donc pas compter sur le concours d'Emile Mpenza pour aller défier l'Espagne dans une semaine. «Je ne me sens pas prêt pour reprendre du service en équipe nationale. Et vu l'importance du match, il ne serait pas opportun d'y revenir sans être convaincu d'avoir effectué le bon choix. Ce ne serait pas honnête vis-à-vis de moi, mais surtout vis-à-vis de l'équipe...»

Emile Mpenza aimerait confirmer à Hambourg l'excellente saison qu'il a signée l'an dernier avec le Standard. «Je ne me sentais plus à mon aise en équipe nationale. Je ne me sens plus apte à lui rendre des services pour le moment. J'ai aussi envie de jouer avec mes qualités. J'ai besoin de me changer les idées et donner la priorité à Hambourg où nous essayons de redresser la tête après un début de championnat difficile...»

© Les Sports 2004