Emile Mpenza jouera donc bien au Standard cette saison. Son transfert pour une durée de trois ans n'étonnera, finalement, personne. Le club principautaire semblait être paré sur le plan offensif avec six éléments (Bangoura, Kaklamanos, Cavens, Datti et El Yamani). Mais à partir du moment où Alen Boksic déclinait la proposition liégeoise, il fallait s'attendre à ce que les Rouches scrutent une autre piste. Et comme par le plus grand des hasards, Emile Mpenza refusait de signer la prolongation que Schalke 04 lui avait soumise. Il n'en fallait pas plus pour que le Standard, via Luciano D'Onofrio, entre dans la danse.

L'indemnité de transfert réclamée par le club allemand étant jugé excessive par Monaco, Arsenal, Newcastle ou encore Middlesbrough, les dirigeants du Standard et de Schalke 04 se mirent rapidement autour de la table pour trouver un accord qui arrangerait toutes les parties.

En acceptant de céder son attaquant au Standard pour un montant de 1,5 million d'euros, les dirigeants de Schalke 04 ne réalisent finalement pas une mauvaise opération car le joueur, qui aurait été libre et donc gratuit en fin de saison, devrait encore lui garantir une belle somme d'argent en cas de nouvelle plus-value réalisée sur son futur transfert. Emile Mpenza ne perd rien non plus dans cette histoire puisqu'il percevra une rémunération identique à celle qu'il touchait en Allemagne. Quant au Standard, il est assuré de récupérer, au moins, sa mise lorsqu'il négociera son départ... «Je n'ai pourtant encore rien signé, déclarait-il hier. Mais normalement, nous devrions rapidement trouver un terrain d'entente. Vu les problèmes que j'ai rencontrés avec le manager et les autres joueurs de Schalke 04, il valait mieux que je m'en aille. Mon premier souhait est et a toujours été de jouer. Le Standard constitue, dès lors, le club idéal pour relancer ma carrière.»

Car, à 25 ans, la carrière d'Emile Mpenza était effectivement en train de s'enliser à Schalke 04 où il fréquentait plus souvent la salle d'infirmerie plutôt que les terrains. «Emile voulait partir à tout prix », a affirmé Rudi Assauer, le manager de Schalke 04. «De toute manière, il n'y a rien à faire avec des joueurs aussi souvent blessés. D'autant que, selon nous, il n'a pas toujours fait tout ce qu'il devait faire pour se débarrasser de ses blessures. Nous avons d'ailleurs régulièrement essayé de le remettre sur la bonne voie. Mais nos efforts furent vains. Nous assumons notre part de responsabilité dans cet échec car nous lui avons trop souvent offert une chance de se réhabiliter. Le cas Emile Mpenza est une très grosse déception pour Schalke 04 car nous étions persuadés qu'il possédait tout le talent pour devenir un très grand attaquant. Malheureusement, ce ne fut pas le cas.»

© Les Sports 2003