Tout le monde le sait, et lui le premier, Eden Hazard n'a pas réussi sa première saison au Real Madrid. Entre pépins physiques et rechutes, le numéro 7 merengue n'aura disputé que 22 matchs pour un petit but et sept passes décisives. Un bilan insuffisant qu'il comptait bien améliorer dès cette saison. Seulement voilà, toujours gêné par des problèmes récalcitrants à la cheville, celui qui était utilisé avec parcimonie par Zizou lors du restart n'était toujours pas à 100% de ses capacités en septembre.

Alors que les entraînements du Real n'avaient toujours pas repris officiellement avant la sélection de Roberto Martinez, Eden Hazard était donc toujours considéré comme convalescent par son club. Pourtant, en bon capitaine, Eden a choisi d'honorer sa sélection avec les Diables rouges. Une décision qui a eu le don d'énerver fortement les dirigeants du Real Madrid selon AS. Pour le journal madrilène, les décideurs du club ne comprendraient pas pourquoi le Belge est resté en sélection. D'autant plus pour ne pas disputer une seule minute lors des deux rencontres.

Le quotidien précise qu'Eden Hazard "a envisagé de ne pas répondre à l'appel de la Belgique." Surtout que trois autres joueurs du groupe de la Casa Blanca n'avaient pas rejoint leur sélection avec Luka Modric (Croatie), Martin Odegaard (Norvège) et... Thibaut Courtois. Le dernier rempart a lui décidé de revenir du côté de la capitale espagnole pour s'entraîner avec ses coéquipiers du club.

Pourquoi avoir choisi de ne pas suivre le gardien de 28 ans? Selon AS le fautif est clairement identifié: Roberto Martinez. "Il l'a convaincu que les Diables avaient besoin de lui dans le vestiaire. Il lui a également expliqué qu'avec les Red Devils, il aurait la meilleure préparation possible avec des minutes de jeu s'il se sentait prêt pour la Nations League."

Effectivement, le Brainois a suivi un plan individualisé lors de ses premiers jours à Tubize. Il a ensuite rejoint le groupe 24 heures avant la rencontre face au Danemark. Impossible donc de pouvoir espérer ne fut-ce qu'une minute de temps de jeu selon les spécialistes espagnols.

Les dirigeants madrilènes, après l'échec de Copenhague, espéraient que le Diable reviendrait à la raison et prendrait son vol direction la capitale espagnole. Il n'en fut rien. "Face à l'Islande, le joueur ne s'est même pas échauffé malgré les minutes du match qui avançaient" explique AS. Ensuite, le journal a une nouvelle fois pointé du doigt le Catalan à la tête des Diables. "Roberto Martínez avait d'abord déclaré publiquement qu'il participerait à au moins un des matches, sinon les deux, et l'a ensuite réduit à un. Mais le résumé de cette semaine dernière est très négatif pour la direction sportive: Hazard a été avec la Belgique plutôt qu'avec son équipe fanion pour ne pas jouer."

Pour conclure, et mettre la pression sur le joueur, AS explique à quel point Hazard est à un tournant de sa carrière madrilène. "Mauvais prologue, donc, pour une saison où tous les regards se tourneront vers lui. Surtout après des performances marquées par une blessure musculaire et deux blessures osseuses qui l'obligeront à se faire soigner à la cheville droite jusqu'à sa retraite."