Au lendemain de la première victoire sportive de Charleroi face à Westerlo (1-0), le Sporting de Charleroi retombe aux lourdes réalités du quotidien puisqu'Enzo Scifo, ancien entraîneur, vice-président et actionnaire du club a assigné en justice à la fois le Sporting de Charleroi et Chaudfontaine pour retards de salaire et non-remboursement de ses actions reprises par le président Abbas Bayat. Au total, l'ancien joueur réclamerait pas moins de 644500 euros au club du Pays- Noir, selon le quotidien régional `La Gazette des Sports´.

Enzo Scifo a ainsi assigné Chaudfontaine au tribunal de commerce de Charleroi pour récupérer 470000 euros. Ce montant représenterait la somme que lui doit le président Abbas Bayat, par ailleurs président de Chaudfontaine, pour la reprise des actions détenues par Scifo. Celui-ci a assigné également le club devant le tribunal de travail de Charleroi pour salaires impayés. Dans cette affaire, c'est 170000 euros que réclamerait Scifo.

Ces problèmes financiers ne sont pas les seuls du Sporting de Charleroi puisque le club carolo pointe en tête des entités endettées envers l'ONSS (440000 euros). Tous ces problèmes pourraient compliquer l'obtention de la licence par le club puisqu'une des obligations attachées à cette licence est l'absence de dettes envers un joueur ou un entraîneur.

(avec Belga)

© Les Sports 2002