Dans un marché des transferts des plus moroses, le retour de Toni Brogno à Westerlo après deux saisons passées à Sedan, dont la dernière passée quasiment entièrement sur le banc (six bouts de match joués et deux buts marqués), est un des faits notables de l'été.

Voilà le frère de Dante de retour sur le terrain de ses exploits et on lui offre en entrée la possibilité de terrasser Anderlecht, comme au bon vieux temps... Mais en Campine, on pense surtout à effacer une saison très moyenne où on avait perdu, au Kuipje, le sens du spectacle. Somme toute, Westerlo et Brogno partagent le même but: retrouver le plaisir.

`C'est effectivement mon envie, résume le cadet des Brogno. Je ne veux pas dire que je vais à nouveau marquer vingt ou trente buts, cela ne doit pas devenir une obsession. Mon objectif est de permettre à Westerlo de se situer dans la première partie du tableau et de redevenir un poison pour toutes les formations qui se déplacent en Campine, comme ce fut le cas il y a deux ans. Je crois qu'on dispose, dans le noyau, d'assez de qualités pour faire rimer spectacle et efficacité.´

En tout cas, Jan Ceulemans attendra beaucoup du duo Brogno-Pelic, son atout principal, qui semble être prêt. (Ch. B).

© Les Sports 2002