La Fédération n’a rien communiqué d’officiel concernant les successeurs. Mais voici la tendance :

1 Le meilleur : Eric Gerets (54 ans) . Son avenir : il a plusieurs propositions alléchantes de grands clubs et hésite à rester à l’OM.

Ses atouts : il est belge, a une image de vainqueur, est le seul coach à avoir réussi à l’étranger, il a été champion dans trois pays, il réussit même à l’OM, il est accepté par les deux parties du pays, il a du charisme.

Ses problèmes : il est trop cher et a l’embarras du choix.

2 Le dauphin : Laszlo Bölöni (56 ans). Son avenir : le Standard ne l’a pas encore prolongé.

Ses atouts : les résultats extraordinaires du Standard en Europe, son expérience en équipe nationale de Roumanie, à Rennes, Monaco et au Sporting de Lisbonne, sa sévérité.

Son problème : il ne parle pas le néerlandais.

3 L’outsider : Jean-François De Sart (47 ans).

Son avenir : il a encore un contrat à l’UB.

Ses atouts : la qualification pour le championnat d’Europe et pour les JO, il connaît les jeunes, il est bilingue, pas trop cher, il est apprécié par Philippe Collin, président de la Commission Technique.

Ses problèmes : il ne fait pas l’unanimité, il n’a pas d’expérience au plus haut niveau, d’aucuns craignent qu’il ne soit trop soft.

4 L’"underdog" : Marc Wilmots (40 ans).

Son avenir : imprévisible.

Ses atouts : le porte-drapeau de la génération de Diables qui s’est qualifiée pour le Mondial 2002, a une image de vainqueur, a une vision claire, pas trop cher, accepté par les deux parties du pays, très populaire.

Ses problèmes : n’a pas vraiment réussi à Saint-Trond et à Schalke, peu d’expérience au plus haut niveau.

5 Les autres candidats.

Dick Advocaat (61 ans, Zenit Saint-Pétersbourg, gagne 6 millions par an), Leo Beenhakker (66 ans, Pologne, libre la saison prochaine), Ronald Koeman (46 ans, sans emploi, cher), Hugo Broos (56 ans, Panserraikos, libre en juin.