© photonews

Football

Eric Gerets rêve du doublé "UEFA - championnat"

B. S. (st)

Publié le - Mis à jour le

Après avoir remporté le match aller (2-1), relancer la "Ligue 1" en battant le PSG chez lui (1-3), l’Olympique de Marseille vient de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe Uefa (2-2 à Amsterdam). Et tout ça en une semaine à peine.

"C’est plus qu’une belle semaine, assure Eric Gerets . On va boire une bonne bière. Le docteur va devoir faire des miracles, car certains joueurs seront probablement out, mais il y a des joueurs qui étaient sur le banc qui ont montré que je pouvais compter sur eux."

Ancien joueur et coach du grand rival de l’Ajax, le PSV, l’entraîneur belge savoure les instants présents.

"C’est le troisième club néerlandais que nous sortons cette année (NdlR : après le PSV et Twente). Cela n’a jamais été facile. J’ai vu mes gars aller au bout d’eux-mêmes ce soir. C’est cela qui me satisfait : nous sommes allés au bout de la bataille physique. C’est plus que positif, c’est merveilleux. Je suis fier d’eux."

L’Ajax méritait pourtant un meilleur sort au vu de leur prestation de mercredi soir. "L’Ajax était clairement la meilleure équipe, admet-il . Ils ont été maîtres du ballon, les patrons du milieu de terrain. Il nous a fallu de la réussite pour nous en sortir. Nous n’avons jamais trouvé l’équilibre dans l’entrejeu. Le rapport entre les lignes n’était pas bon."

Et le coach marseillais d’expliquer : "La tactique de Marco van Basten, un surprenant 4-4-2, nous a vraiment gênés. Je le félicite. C’est la première fois depuis longtemps que mon milieu de terrain éprouvait autant de difficultés. On courait comme des imbéciles derrière le ballon."

Le "Lion de Rekem" a su trouver la parade pour remporter ce match dans les prolongations . "Cela fait mal pour un entraîneur de voir ses joueurs souffrir de la sorte sur le terrain Heureusement, l’entrée de Ben Arfa a fait du bien. On s’est senti mieux en place."

Le doublé "Ligue 1" - Coupe UEFA fait rêver le long de la Canebière. "C’est déjà passionnant aujourd’hui. Cela devient plus agréable, puisque l’on se rapproche d’un rêve qui peut se réaliser."

Van Basten digère mal

Marco Van Basten a du mal à digérer l’élimination. "Nous avons bien joué, mes joueurs ont dominé, ils ont contrôlé le match, explique-t-il . Et nous nous sommes créés quelques occasions intéressantes. Notre jeu fait de combinaisons était impressionnant. C’est dur d’être éliminé après un tel match."

Et de poursuivre : "Nous prenons deux buts malheureux. Le premier me reste en travers de la gorge, car nous avons pris des risques à ce moment du match alors qu’il n’y avait pas lieu d’en prendre. Nous menions 1 à 0, nous étions bien dans la partie, qualifiés J’ai cru en la qualification Nous avons sans doute manqué d’efficacité."

Largué en championnat et éliminé en Coupe des Pays-Bas, l’Ajax vit une saison difficile et attend impatiemment la fin de cette campagne.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous