Ils auraient bien aimé être tous sélectionnés, mais ils seront de tout cœur avec leurs compatriotes. Admir Aganovic et Ervin Zukanovic, les Bosniaques de Dender, seront les premiers supporters de leur équipe nationale, où figure leur équipier Suleman Smajic, à l’occasion de la double confrontation contre la Belgique. "Nous serons à la Cristal Arena samedi . Nous partons avec Muharemovic de Lokeren et l’amie de Mirvic. Nous avons reçu des places VIP de la part de M. Boskamp", raconte Ervin Zukanovic, le plus extraverti de la bande dans un allemand parfait.

"Il va y avoir de l’ambiance. Nous avons appris que 10 000 Bosniaques ont fait le déplacement. Ils seront plus nombreux que les Belges", sourit-il.

Indépendante depuis 1992, la Bosnie-Herzégovine n’a pas encore réalisé grand-chose sur la scène internationale. Admir, Suleman et Ervin pensent qu’elle a le potentiel pour créer une surprise et se qualifier éventuellement pour le Mondial. Les deux matches contre les Belges détermineront dans quelle pièce elle sera amenée à jouer. Sans Ibizevic, l’attaque des visiteurs se retrouve déforcée.

"Les Belges ont de la chance, car avec eux, cela aurait été une autre histoire", poursuit Ervin Zukanovic. "Ibisevic a déjà marqué près de vingt goals et Salihovic a le meilleur pied gauche de la "Bundesliga" . Mais nous ne craignons pas les Belges, car nous avons d’autres bons joueurs comme Misimovic et Dzeko de Wolfsburg. Méfiez-vous de Dzeko. Il marque comme il respire ces derniers temps."